Maux d'estomac - Comment Les Traiter Avec 15 Remèdes Maison - CorpsFiitVoici quelques-uns des remèdes autrefois couramment employés pour soulager les maux d’estomac. Ils sont toujours de mise. Mais, quel que soit celui que vous choisirez, il vous faudra tout de même faire attention à ce que vous mangez : à la fois en qualité (aliments à éviter) et en quantité (équilibre et modération).

Autrement dit, nourrissez-vous proprement.

Soyez aussi attentif aux vêtements que vous portez : un pantalon ou une jupe trop serrés à la taille compriment l’abdomen, et favorisent la stagnation du bol alimentaire dans l’estomac.

 

Qu’est-ce qui ne va pas ?

Maux d’estomac, symptômes :

Les maux d’estomac, aussi appelé dyspepsie (trouble de la digestion, digestion pénible et douloureuse), recouvrent différents symptômes, tels que :

– Nausées,

– Aigreurs d’estomac (remontées d’acide gastrique dans l’œsophage),

– Ballonnement,

– Ou douleurs abdominales…

… témoignant d’un passage laborieux des aliments dans le tube digestif.

Elle peut avoir différentes causes. Par exemple :  les excès de table. Les repas pris trop rapidement. La production excessive ou, au contraire, insuffisante d’acide gastrique.

 

Ancré dans la tradition.

1. Profitez du pouvoir du gingembre.

Le gingembre est utilisé depuis longtemps pour traiter l’indigestion et les nausées. On ne connaît pas très bien son mode d’action, mais une chose est sûre : le gingembre favorise la digestion et il possède des propriétés antispasmodiques. Ce qui en fait un remède appréciable en cas de crampes d’estomac.

Le gingembre existe en gélules, faciles d’utilisation. Prenez deux gélules de 250 mg après le repas.

Autrement, vous pouvez aussi le consommer confit, en dessert ou sous forme de tisane. Pour cela, jetez une cuillerée à café de racine fraîchement râpée dans une tasse d’eau bouillante. Laissez infuser 10 minutes. Puis filtrez (ou pas).

Mais ce n’est pas tout. Vous pouvez utiliser le gingembre sous forme de poudre. Presque chaque jour, je jette une cuillerée à café de gingembre dans mon thé vert du matin. Plus précisément dans ma théière de 50 cl. Et une fois sur deux, j’ajoute une cuillerée à café de miel dedans, histoire d’adoucir la saveur piquante.

 

2. Utilisez de la camomille contre les maux d’estomac.

 La camomille favorise la digestion et apaise les maux d’estomac. Pour cette indication, c’est en infusion qu’elle est le plus efficace. Buvez deux ou trois tasses par jour, avant les repas. 

Vous la trouverez en infusettes dans toutes les grandes surfaces.

 

De la menthe poivrée pour vous requinquer.

3. Utilisez l’huile essentielle de menthe poivrée.

L’huile essentielle de menthe poivrée atténue les spasmes intestinaux et diminue les ballonnements. Vous pouvez la prendre sous forme de capsules molles, de préférence gastrorésistantes. Prenez une ou deux capsules trois fois par jour.

Attention, si vous êtes sujet aux aigreurs d’estomac, la menthe n’est pas recommandée. Pourquoi ? Parce qu’elle peut aggraver les problèmes de reflux gastro-œsophagien. Évitez aussi de prendre de l’essence de menthe en même temps qu’un autre remède anti-indigestion.

Autre mise en garde : si vous êtes sous cyclosporine – médicament prescrit contre la polyarthrite rhumatoïde et les rejets de greffons, en particulier –, demandez conseil à votre médecin avant de prendre de l’essence de menthe.

 

4. Buvez une infusion de menthe poivrée.

À la place des capsules, vous pouvez terminer vos repas par une infusion de menthe poivrée. Ajoutez une cuillerée à café de feuilles séchées ou une infusette dans une tasse d’eau bouillante. Laissez infuser 10 minutes. Puis filtrez les feuilles.

 

Remèdes à mâcher.

5. Avalez des graines de fenouil ou de carvi.

Après un repas copieux, mâchez, puis avalez une cuillerée à café de graines de fenouil ou de carvi. Ces graines contiennent des huiles essentielles qui atténuent les spasmes intestinaux. Qui soulagent les nausées. Et qui diminuent les flatulences.

 

6. Concoctez une infusion digestive.

Préparez une infusion digestive. Mélangez à parts égales des graines de carvi, de fenouil et d’anis. Jetez une cuillerée à café de ce mélange dans 250 ml d’eau bouillante. Laissez infuser 2 à 3 minutes. Puis filtrez.

Buvez-en deux ou trois fois, avant chaque repas.

 

7. Utilisez la réglisse pour soulager les maux d’estomac.

Dans l’Antiquité, les Grecs utilisaient couramment la réglisse pour soulager les maux de ventre.

Des études ont récemment montré que la réglisse possède de nombreuses propriétés. Sa racine peut servir à traiter quantité de maux, des problèmes menstruels aux infections respiratoires en passant par les troubles digestifs.

La forme déglycyrrhizinée (DGL) est recommandée pour ses effets bénéfiques sur le tube digestif, surtout en cas de digestion difficile.

Cette plante contient une substance mucilagineuse qui forme un revêtement protecteur sur les muqueuses de l’œsophage et de l’estomac.

On la trouve sous forme de capsules, mais elle est plus efficace lorsqu’elle peut se mêler à la salive. Les gommes à mâcher sont donc préférables. Prenez deux à quatre gommes de 380 mg  trois fois par jour, 30 minutes avant le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner.

La réglisse, remède traditionnel contre les maux d’estomac.

Attention, ne prenez pas de réglisse brute – non déglycyrrhizinée – si vous souffrez d’hypertension. Pourquoi ? Car la glycyrrhizine peut, à terme, provoquer une hausse de la pression artérielle. Et elle est incompatible avec certains diurétiques prescrits aux hypertendus.

 

Bicarbonate de sodium.

8. Buvez un verre d’eau au bicarbonate de soude.

Diluez une cuillerée à café de bicarbonate de soude – également appelé bicarbonate de sodium – dans un verre d’eau et buvez d’un trait. Cette lotion neutralise l’acide gastrique et soulage les ballonnements.

Il arrive toutefois que le bicarbonate de soude produise du gaz dans l’estomac. Si le cas se présente, alors ajoutez quelques gouttes de citron et voyez si cela est efficace.

Attention, ne prenez pas de bicarbonate de soude si vous devez suivre un régime sans sel.

 

Solution acide.

9. Prenez du vinaigre de cidre.

Le trouble de la digestion (dyspepsie) peut aussi être dû à une production insuffisante d’acide par l’estomac. Dans ce cas, on ne souffre pas de brûlures, mais plutôt de douleurs, flatulences et gaz après les repas.

Après le repas, prenez une cuillerée à café de vinaigre de cidre diluée dans un demi-verre. Cela vous aidera à digérer, surtout après un repas copieux. Si l’acidité du vinaigre de cidre vous rebute, alors ajoutez un peu de miel !

Pris en petite quantité après un repas copieux, le vinaigre de cidre aide à digérer.

 

À boire par petites gorgées.

10. Buvez une tasse d’eau chaude.

En cas de maux d’estomac, certaines personnes boivent tout simplement une tasse d’eau chaude et s’en trouvent bien.

 

11. Voici des boissons qui semblent prévenir les maux d’estomac.

Il semble que la bière de gingembre, la limonade ou les sodas au cola, altérés au contact de l’air et bus à température ambiante, aident à digérer. S’il reste de bulles, éliminez-les en remuant la boisson avec une cuillère.

 

Attention aux jus de fruits et aux produits laitiers.

12. Buvez votre jus de fruits de préférence dans un petit verre.

Les jus de fruits contiennent du fructose, forme de sucre spécifique aux fruits, qui franchit le côlon sans avoir été digéré. Sa dégradation par les bactéries de l’intestin peut donner lieu à la formation de gaz, à l’origine de ballonnements et de flatulences. Pour éviter cet inconvénient, voici ce que je vous recommande :

Ne buvez pas plus de 150 ml de jus de fruits à la fois et mangez quelque chose en même temps.

Les jus de fruits sont riches en glucides, et donc caloriques. Il est donc important que vous les consommiez pendant vos repas, en même temps que des lipides et des protéines. Lors de vos repas, vous avez intérêt à tenir compte des glucides provenant des jus de fruits. Sinon, vous risquez d’en consommer facilement trop, et vous aurez plus de facilité à stocker du gras.

Quoi que vous décidiez, il est bien meilleur de manger des fruits entiers, et non sous forme de jus. C’est ainsi que vous profiterez de toutes leurs fibres rassasiantes. De toutes leurs vertus.

 

13. Est-ce que vous présentez une intolérance au lactose ?

Si les produits laitiers vous donnent des gaz et des ballonnements, il se peut que vous présentiez une intolérance au lactose, sucre spécifique du lait. Pour le vérifier, voici un test simple : buvez deux verres de lait et voyez si cela déclenche les symptômes typiques.

Si c’est le cas, achetez des produits sans lactose. Ou rabattez-vous sur d’autres types de lait.

Si vous ne voulez pas renoncer au lait, achetez de la lactase liquide en pharmacie et mettez-en dans votre lait avant de le boire. Cette enzyme (lactase) réduit la teneur en lactose du lait.

 

Mangez lentement et ne dormez pas l’estomac plein.

14. Mangez lentement.

Mangez lentement et mâchez bien. L’étape de la mastication permet, par le broyage des aliments et l’apport de salive, d’initier la digestion. Sans cela, l’estomac subit une surcharge de travail et est obligé de produire beaucoup d’acide gastrique. En mangeant vite, vous risquez en plus d’avaler de l’air, ce qui favorise les ballonnements.

 

Testé

Le fait de se frotter le ventre peut soulager en cas d’indigestion.

… et avéré

Se masser le bas de l’abdomen permet de pousser les gaz et les produits de la digestion vers les intestins et l’anus. Cela peut donc aider à diminuer les ballonnements et à vaincre la constipation.

 

15. Dînez au moins 3 heures avant de vous coucher.

Prenez votre dîner au moins 3 heures avant d’aller dormir. Et prenez votre collation du soir au moins une heure avant d’aller au lit. C’est lorsque l’on est debout et que l’on bouge que l’appareil digestif travaille le mieux, et non lorsque l’on dort.

 

Devez-vous appeler le médecin ?

Si, malgré tous vos efforts pour y remédier, vos troubles digestifs durent plus de deux semaines, il est préférable de voir votre médecin.

Appelez immédiatement les urgences si vous êtes pris de nausées accompagnées de sueurs ou d’une douleur à la poitrine. Pourquoi ? Car il peut s’agir de signes avant-coureurs d’un infarctus du myocarde.

Les douleurs abdominales accompagnées de selles noires ou sanglantes sont également un symptôme à prendre très au sérieux. Les selles noires sont parfois dues à la prise de compléments en fer ou bien à l’ingestion de certains aliments. Mais ils peuvent aussi être le signe de saignements gastro-intestinaux.

Enfin, consultez un médecin si vous avez du mal à avaler.

Si cet article vous a plu, alors vous pouvez faire de nombreux heureux en le partageant.

Bien amicalement vôtre.


P.S. Vous pouvez télécharger gratuitement une version PDF de Comment N’Être Plus Jamais Fatigué. Mais vous devez agir vite. Demain, il sera trop tard. Vous penserez à autre chose, et l’occasion sera perdue. Téléchargez donc votre Guide Ultime Antifatigue aujourd’hui même. C’est une opportunité à un avenir débordant d’enthousiasme. Le sésame de toutes les réussites. 

Maux d’estomac : Comment Les Traiter Avec 15 Remèdes Maison

Kerim Yilmaz

La plupart des sportifs ne sachant pas réduire leur graisse à la façon d'un paresseux, j’ai mis au point un procédé, appelé CorpsFiit, pour les aider à créer de nouvelles habitudes de vie, à équilibrer leur repas et faire du sport intelligemment afin d’améliorer leur forme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.