Anxiété - Comment La Traiter Avec 13 Remèdes Maison - CorpsFiitL‘anxiété est une émotion naturelle. Elle est liée à une frayeur. Ou à une appréhension passagère.

Mais elle peut devenir gênante lorsqu’elle devient permanente et que la vie quotidienne est dominée par un sentiment d’insécurité. Par le pressentiment infondé d’un danger imminent.

Il existe des méthodes simples pour calmer le stress et l’anxiété. Apprendre à se détendre. Et retrouver la sérénité.

Dans bien des cas, les remèdes naturels que vous allez découvrir ici remplacent avantageusement les médicaments prescrits sur ordonnance.

 

Qu’est-ce qui ne va pas ?

Anxiété, symptômes :

L’anxiété est un sentiment de peur lié à une menace ou à un danger mal identifiés, voire inexistants. On se sent inquiet, sans véritablement savoir pourquoi. 

Les symptômes sont différents selon que l’anxiété est chronique ou qu’elle se manifeste par des crises.

Lorsque l’anxiété est chronique : 

– Irritabilité ;

– Difficultés de concentration ;

– Tensions musculaires ;

Maux de tête ;

Maux de ventre ;

– Difficulté à dormir.

Lorsque l’anxiété se manifeste par des crises : 

– Transpiration brutale ;

– Accélération du rythme cardiaque ;

– Tremblements ;

– Respiration oppressée ;

– Pensées ou comportement incontrôlables.

 

Noyez vos soucis !

1. Prenez un bain chaud.

Prendre un bain chaud est un des moyens les plus agréables et les plus efficaces de se détendre.

Pour renforcer l’effet relaxant, ajoutez quelques gouttes d’huile de lavande et plongez-vous dans l’eau parfumée aussi longtemps que vous le désirez. Si vous n’avez pas d’huile de lavande, vous pouvez mettre des fleurs séchées de lavande. Les propriétés relaxantes de la lavande sont connues et utilisées depuis près de 2 000  ans – même si on ignore précisément leur origine.

Vous ne pouvez pas prendre de bain ? Alors passez un peu d’huile essentielle sur vos tempes et votre front. Puis asseyez-vous au calme quelques minutes.

 

Faites de la respiration profonde.

2. Respirez lentement et profondément.

Le contrôle de la respiration peut aider à calmer l’anxiété. Il suffit de prendre une bonne inspiration pour se sentir immédiatement mieux. 

Pratiquez la respiration ventrale : asseyez-vous. Posez une main sur votre ventre et inspirez lentement et profondément en gonflant le ventre, et non le buste. Retenez votre respiration quelques secondes, puis expirez lentement en rentrant le ventre.

Recommencez jusqu’à éprouver une sensation de détente.

Si vous voulez utiliser cette technique de relaxation comme un maître, procurez-vous une copie de Comment N’Être Plus Jamais Fatigué.

 

Buvez une boisson apaisante.

3. Buvez un lait chaud.

Bien connu pour faciliter l’endormissement, le verre de lait chaud aura les mêmes vertus apaisantes à n’importe quel moment de la journée. Le lait contient du tryptophane, un acide aminé contribuant à la fabrication de la sérotonine, substance qui renforce notre sensation de bien-être.

Au fait, les bananes et la viande de dinde sont également riches en tryptophane.

 

4. Buvez une infusion de houblon.

Le houblon, utilisé pour la fabrication de la bière, possède aussi des propriétés sédatives. Les ouvriers qui le récoltaient autrefois souffraient même d’une sorte de somnolence chronique.

Pour bénéficier de ses vertus, faites infuser deux cuillerées à café de feuilles séchées dans de l’eau très chaude. Et buvez-en jusqu’à trois tasses par jour.

 

5. Buvez une tisane relaxante.

Les fleurs d’oranger amer, de lavande et de citronnier entrent dans la composition des tisanes relaxantes. Buvez une infusion avant de vous coucher pour favoriser le sommeil.

 

N’aggravez pas les symptômes.

6. Limitez votre consommation de caféine.

Limitez votre consommation de café, de soda au cola ou boisson énergisante à une tasse ou un verre par jour.

Certaines études semblent montrer que les personnes très anxieuses sont particulièrement sensibles à la caféine.

Au fait, le thé ou le cacao contiennent de la caféine. Le bon côté, c’est qu’ils n’excitent pas autant la fibre nerveuse que le café et les boissons énergisantes ou au cola. Mieux vaut quand même les éviter à partir du dîner – sauf si cela ne vous empêche pas de dormir comme une bûche.

 

7. Limitez votre consommation d’alcool.

Limitez aussi votre consommation d’alcool. Tout ce qui est vin, bière et toute autre boisson alcoolisée.

Pourquoi ? Parce que, s’il procure une sensation de détente dans un premier temps, l’alcool peut en fait accroître l’anxiété lorsque son effet euphorisant se dissipe.

N’avez-vous jamais vu une personne saoule raconter tous ses problèmes en versant des larmes ? Comme s’il portait sur ses épaules le fardeau le plus lourd du monde. Peut-être avez-vous déjà été dans cette situation.

L’alcool n’apporte rien de bon.  Et ceux qui essayent de noyer leurs soucis dans l’alcool manquent de courage pour surmonter leurs échecs.

 

8. Bougez… et détendez-vous.

Pratiquez une activité en plein air pour vous détendre. Dès que vous en avez l’occasion, marchez d’une bonne allure. Ou mieux, entraînez-vous à l’extérieur.

Par exemple, une marche rapide de 30 minutes libère des endorphines, substances qui atténuent la douleur et améliorent l’humeur.

Ah ! Important : la météo ne doit jamais entrer en ligne de compte pour votre motivation à faire de l’exercice à l’air frais. Je cours, ou plutôt je sprinte:

Sous le soleil ardent.

– Dans les grands froids.

– Quand il pleut.

– Quand il neige – c’est merveilleux !

– Lorsqu’il y a du vent, du brouillard.

Il pleut des cordes ? Eh bien, vous pouvez toujours marcher avec un parapluie !

Ou bien ça grêle ? Mieux vaut être prudent et rester à l’abri. Ou du moins le temps que ça se calme.

 

9. Offrez-vous des pauses.

Que vous préfériez lire, méditer, jardiner ou contempler le paysage, offrez-vous au moins une pause d’une quinzaine de minutes chaque jour. Réservez 15 à 20 minutes maximum par jour à la méditation. Offrez-vous un moment de calme, en étant ni distrait ni dérangé par votre entourage. 

Attention, ne confondez pas méditation et respiration profonde. Si vous souhaitez pratiquer la respiration profonde, téléchargez et lisez Comment N’Être Plus Jamais Fatigué.

Quant à la méditation, il ne s’agit pas de s’asseoir confortablement et se répéter à intervalle régulier le mot âme. Tout le monde fait ça, mais ce n’est pas efficace. Cela n’aidera pas à rehausser votre niveau de bonheur. 

Vous souhaitez méditer efficacement, et donc sans perdre votre temps ? Laissez-moi vous donner l’authentique méthode de méditation :

Durant 15 à 20 minutes, chaque jour, au calme, en étant ni distrait ni dérangé par votre entourage : imaginez votre vie telle que vous aimeriez qu’elle soit et voyez-vous dans un cadre qui vous plaît.

Voilà ce qu’est la méditation. Méditez comme ça, et vous passerez instantanément dans les 1 % de ceux qui méditent à succès. Vous ferez partie des 1 % de ceux qui pratiquent la véritable méditation : celles et ceux qui soustraient leur attention du monde physique conscient, et la reportent sur leur Monde Intérieur.

Faites gaffe : si vous faites autre chose que ce que je viens de vous révéler, vous perdrez votre temps.

 

Essayez un sédatif naturel.

10. Prenez de la valériane.

Ne vous arrêtez pas à l’odeur – désagréable il faut dire – de la valériane : cette plante peut véritablement calmer l’anxiété.

D’après les recherches, ses principes actifs ont, sur les récepteurs du cerveau, un effet comparable à celui d’un médicament anxiolytique, le diazépam. (Ce médicament est connu sous le nom commercial de Valium®.)

Pour vous détendre, prenez 250 à 400 mg de valériane deux fois par jour. 

Ou alors, prenez-en jusqu’à 600 mg au coucher, pour faciliter l’endormissement.

 

Le saviez-vous ?

La valériane est réputée contre l’anxiété et les troubles du sommeil qui en découlent.

 

11. Prenez un complexe de vitamines B.

Prenez chaque jour un complexe de vitamines B. Ces nutriments atténuent le stress. La vitamine B6, par exemple, est nécessaire à la production de sérotonine par le cerveau.

Et une carence de l’une de ces vitamines peut être source d’anxiété.

 

12. Prenez du 5-hydroxytryptophane (5-HTP).

Le 5-HTP est un acide aminé produit par l’organisme à partir d’un autre acide aminé, le tryptophane. Il agit sur la production de sérotonine, une substance qui joue un rôle important sur l’humeur.

Le 5-HTP est aussi présent dans les racines de la Griffonia simplicifolia, une plante d’Afrique. Les compléments à base de 5-HTP sont extraits de cette plante ; sinon, fabriqués par synthèse.

La posologie est de 50 à 100 mg, trois fois par jour, au cours des repas.

Attention, je vous conseille de demander un avis médical au préalable. Cette précaution est indispensable si vous prenez des antidépresseurs qui agissent aussi sur les récepteurs de sérotonine – classe des ISRS, inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine, comme le Prozac®. Cela vous évitera toute interaction dangereuse. 

La même vigilance s’impose avec le millepertuis, une plante aux réelles vertus antidépressives.

Enfin, le 5-HTP peut entraîner une certaine somnolence. C’est pourquoi, ne conduisez pas ou n’effectuez pas de tâches dangereuses avant de bien connaître les réactions de votre organisme à cette supplémentation.

 

Pensez positif !

13. Positivez.

Vous pouvez vous imaginer que vos pensées sont secrètes, mais le fait est qu’elles sont inscrites sur votre visage.

Vous répéter souvent des phrases positives peut vous procurer des effets bénéfiques. Car l’idée qu’elles véhiculent finit par s’ancrer dans vos pensées et vos comportements.

Beaucoup de personnes ne réalisent pas que leur attitude mentale est une énergie positive qui entraîne constamment des résultats, en bien ou en mal. Par exemple, toute attitude mentale opposée à la force de la jeunesse produit les conditions de la vieillesse.

Cette technique peut ainsi aider à surmonter des situations difficiles. Voici quelques exemples d’affirmations positives. Mais vous pouvez aussi donner libre cours à votre imagination ! 

Face à un échec :

« J’ai eu la possibilité d’essayer de nouvelles voies et je suis prêt à relever de nouveaux défis. »

Avant une présentation en public :

« J’ai quelque chose d’important à dire et tout le monde ici veut l’entendre. »

Face à un sentiment d’insécurité :

« J’ai déjà surmonté de telles épreuves dans le passé et je peux le refaire. »

Face à des contradicteurs :

« Ça n’a pas d’importance que les autres pensent que j’ai tort ou raison, du moment que mon opinion est la plus fondée possible et que je l’exprime honnêtement. »

Pour commencer un nouveau travail :

« Je suis capable de faire ce travail et je possède les compétences qui me permettront de réussir. »

Avant de rencontrer de nouvelles personnes :

« C’est une occasion formidable de découvrir quelqu’un que je ne connais pas encore. »

Pour démarrer la journée :

« Je commence et termine chaque journée avec le sourire. Tout au long du jour, je m’exerce consciemment à sourire et à me sentir bien dans ma peau. Je ne me laisse envahir que par les pensées qui m’aident à réaliser mes objectifs les plus importants. Mes pensées sont toujours claires, constructives et puissantes. » – Shad Helmslelter, Le pouvoir de la motivation intérieure, Le jour éditeur, 1987.

Pour vaincre la douleur :

« Dès que je presse l’ongle de mon pouce contre la partie interne de mon petit doigt, je bloque toutes les voies conductrices de la douleur. Un merveilleux sentiment de quiétude et de sécurité m’envahit… Tant que je presserai l’ongle de mon pouce contre l’intérieur de mon petit doigt, je serai libéré de toute douleur… je me sentirai tout à fait bien. » – Pr Kurt Tepperwein, Techniques secrètes de l’hypnose, Éditions Godefroy, 1981.

Face à la rancune :

« Je pardonne à tous ceux qui m’ont offensé. » – Marcelle Auclair, Le livre du bonheur, Editions du Seuil, 1959.

Face à l’anxiété :

« Auparavant je regardais surtout anxieusement au-dehors dans l’attente méfiante de ce qui pouvait m’arriver. À partir d’aujourd’hui, je regarde en moi-même, plein de confiance ; je regarde vers mon Aide intérieure. » – K.O. Schmidt, Le succès est à vos ordres, Editions Astra, 1986.

« J’apprends à interpréter mon anxiété comme étant de l’excitation et non pas de l’énervement. » – Comment vaincre vos soucis, Dr Martin Shepard, Editions Marabout, 1973.

« Je cesse de me battre anxieusement contre toutes les complications de ma vie. Je simplifie mes affaires. Je dois m’élancer vers la libération de toutes les formes de crainte et d’anxiété. Je suis moins tendu et anxieux. » – Vernon Howard, Psycho-Pictographie, S.I.P, 1965.

« Ma tension peut être une alliée, parce que, si je ressens de l’anxiété, c’est pour moi un signal pour me servir des moyens que j’ai pour affronter la situation. Je prends une grande respiration et je me détends. Ça va bien. J’ai le contrôle sur la situation et sur moi-même. Ça y est, j’ai réussi. C’était moins pire que je ne l’aurais cru. » – Jean-Marie Boisvert et Madeleine Beaudry, S’affirmer et communiquer, Éditions Godefroy, 1979.

Pour un don de sang :

« Mon sang est riche, il se réapprovisionne quotidiennement. » – Louis Proto, Self-Healing, Editions Piatkus, 1990.

« Mon sang est pur. Ma peau est belle. Je vais partager ma pureté et ma beauté en même temps que je vais sauver trois vies. » – Kerim Yilmaz, Anxiété : Comment La Traiter Avec 13 Remèdes Maison, affirmation positive inspirée d’un sms « rappel de rendez-vous » que j’ai reçu de EFS le 5/12/2022, Corpsfiit.com, 2022.

 

Ce qu’il faut faire face à une crise d’anxiété ou de panique.

Contrairement à un état anxieux diffus, la crise d’anxiété survient brutalement et violemment.

Le cœur s’emballe. La pression artérielle s’envole. La respiration devient difficile. Et la personne peut avoir des vertiges, et même s’évanouir.

Attention, ces symptômes peuvent parfois évoquer un infarctus. 

Les crises d’anxiété peuvent se produire après une période de stress inhabituel, par exemple, un divorce ou un décès.

Quelle est la meilleure façon de réagir ? C’est de ne pas dramatiser.

Même si elles peuvent inquiéter, ces crises traduisent simplement un état émotionnel sans gravité. Vous ne courez aucun danger, la crise passe d’elle-même.

Donc, restez aussi calme que possible. Essayez de contrôler votre respiration. Et attendez que la crise s’arrête. 

 

Devez-vous appeler le médecin ?

Un état d’anxiété chronique peut avoir des répercussions sur la santé. N’hésitez pas à consulter un médecin si vous :

– Vous sentez souvent anxieux ;

– Éprouvez des difficultés à vous concentrer ;

– Avez du mal à dormir ;

– Avez tendance à vous tourner vers l’alcool, la drogue ou la nourriture pour vous calmer ;

– Redoutez d’avoir un comportement destructeur.

Par ailleurs, je dois vous signaler que l’anxiété peut être :

– Le signe de maladies ou de troubles organiques parfois graves (hyperthyroïdie, hypoglycémie, imminence d’un infarctus, etc.), ou

– Un effet secondaire de médicaments. 

Il est donc toujours important d’en parler à votre médecin.

Si cet article vous a plu, alors vous pouvez faire de nombreux heureux en le partageant.

Bien amicalement vôtre.


P.S. Vous pouvez télécharger gratuitement une version PDF de Comment N’Être Plus Jamais Fatigué. Mais vous devez agir vite. Demain, il sera trop tard. Vous penserez à autre chose, et l’occasion sera perdue. Téléchargez donc votre Guide Ultime Antifatigue aujourd’hui même. C’est une opportunité à un avenir débordant d’enthousiasme. Le sésame de toutes les réussites.

Anxiété : Comment La Traiter Avec 13 Remèdes Maison
Étiqueté avec :                                                                                    

Kerim Yilmaz

La plupart des sportifs ne sachant pas réduire leur graisse superflue sans se fatiguer pour rien, j’ai mis au point un procédé, appelé CorpsFiit, pour les aider à rehausser leur hygiène de vie, à équilibrer leurs repas et faire du sport intelligemment chaque semaine afin de développer leur forme et leur assurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.