Rhume et Grippe - Comment Les Traiter Avec 35 Remèdes Maison, gingembre, citron, miel, infusion, tisane, neigeRhume et grippe sont deux affections très courantes, mais qui semblent s’acharner sur certains. Comme sur les fumeurs. Il est prouvé que les fumeurs s’enrhument 2 fois plus que les non-fumeurs.

Les rhumes sont très bénins, et on peut les soulager avec quelques mesures simples. Les symptômes de la grippe sont plus intenses – fièvre, courbatures, fatigue, etc. –, mais, en réagissant vite, on peut améliorer l’état général et accélérer la guérison.

Au premier éternuement, pensez à ces remèdes à base de plante, de sels minéraux ou de vitamines qui vous aideront à dégager vos voies respiratoires. À renforcer votre système immunitaire. Et à guérir plus vite.

La grippe et la majorité des rhumes sont d’origine virale : les médicaments n’agissent donc que sur les symptômes et non sur la cause de l’infection.

La vitamine C est sans doute le remède naturel le plus connu pour lutter contre ces virus, mais ce n’est pas le seul.

 

Rhume et grippe, symptômes :

•  Congestion de la poitrine et de la sphère ORL.

•  Toux et éternuements.

•  Gorge irritée.

•  Écoulement nasal fluide.

•  Douleurs musculaires.

•  Fièvre et frissons.

•  Maux de tête.

•  Fatigue.

Si vos symptômes se situent au-dessus du cou – nez bouché (congestion), mal de gorge, éternuements, toux – vous avez probablement un rhume, provoqué par l’un des 200 virus libérés dans l’air par les éternuements. Ou la toux de quelqu’un d’autre. Ou déposés sur quelque chose, des mains par exemple, que vous avez touché.

Si tous ces symptômes réunis s’accompagnent d’une fièvre supérieure à 38 °C, de maux de tête, de courbatures, d’une fatigue importante, il est probable que vous avez attrapé une grippe. La maladie dure 8 à 10 jours. Mais il n’est pas impossible que vous vous sentiez encore faible et diminué dans les jours qui suivent la disparition des symptômes. 

 

Étouffez les symptômes en réagissant vite.

1. Sucez une pastille de gluconate ou acétate de zinc.

Dès les premiers signes de refroidissement, sucez une pastille de gluconate ou acétate de zinc toutes les 2 à 4 heures, sans dépasser un total de 40 mg par jour. (Les autres formes de zinc sont moins efficaces.)

Une étude a montré que le zinc permettait de se débarrasser d’un rhume plus vite. Limitez la durée du traitement à 1 semaine. Pourquoi ? Car une prise prolongée de zinc peut affaiblir l’immunité.

Évitez les pastilles contenant de l’acide citrique ou du sorbitol, car ces substances réduisent l’efficacité du zinc.

Évitez aussi les pulvérisations et gels nasaux à base de zinc car, sous cette forme, le minéral pourrait léser durablement l’odorat.

 

2. Buvez de l’infusion de fleurs de sureau.

Buvez de l’infusion de fleurs de sureau. Ajoutez 2 à 5 g de fleurs séchées à une tasse d’eau bouillante. Laissez infuser 5 à 10 minutes et filtrez. Buvez au moins trois tasses par jour.

Lors d’un test sur la grippe, on a observé une guérison plus rapide chez les malades qui avaient pris des fleurs de sureau : les symptômes se sont améliorés après 2 jours chez 93 % des patients traités avec la plante.

En revanche, dans le groupe prenant un placebo, il n’y a eu aucune amélioration avant 6 jours.

 

3. Respirez de la vitamine C en poudre.

Respirez de la vitamine C en poudre au premier reniflement. En dirigeant la vitamine sur la muqueuse nasale, vous pouvez stopper le virus avant que le rhume ne s’installe. Mais attention, ça pique !

 

Quand le rhume ou la grippe se déclarent.

4. Prenez de la vitamine C.

Dès que vous décelez des symptômes de rhume ou de grippe, prenez de la vitamine C, à raison de 200 mg cinq fois par jour, au cours des repas. Ou en mangeant quelque chose.

Achetez une marque contenant des bioflavonoïdes, qui augmentent l’efficacité de la vitamine.

Si vous avez la diarrhée, réduisez les doses.

 

5. Prenez des gélules d’astragale.

Prenez une gélule de 200 mg d’astragale deux fois par jour jusqu’à ce que votre état s’améliore. Cette plante chinoise ancienne, qui stimule le système immunitaire, combattrait rhume et grippe.

Pour prévenir une rechute, continuez à prendre une gélule deux fois par jour pendant 1 semaine jusqu’à disparition des symptômes.

Attention, l’astragale est contre-indiqué chez les personnes atteintes de maladies auto-immunes, car elle active les défenses immunitaires.

 

6. Prenez de l’extrait d’hydrastis.

L’hydrastis stimule le système immunitaire et possède des composés antimicrobiens susceptibles d’éliminer les virus.  Dès les premiers frissons, prenez 125 mg d’extrait d’hydrastis quatre fois par jour pendant 5 jours.

Pour doper l’immunité, vous pouvez associer chaque prise d’hydrastis à 200 mg d’échinacée.

 

Des remèdes contre la grippe.

7. Prenez 20 à 30 gouttes de teinture de baies de sureau.

Aux premiers signes de grippe, prenez 20 à 30 gouttes de teinture de baies de sureau trois ou quatre fois par jour pendant 3 jours.

En Europe, la baie de sureau est utilisée depuis des siècles pour lutter contre les virus. Une étude a montré que les personnes qui en consomment guérissent plus vite de la grippe.

Des pastilles aux baies de sureau sont aussi disponibles. Prenez-en 6 par jour jusqu’à l’atténuation des symptômes.

 

8. Prenez des doses d’Oscillococcinum.

Les médecins homéopathes recommandent souvent Oscillococcinum® pour réduire la gravité des manifestations de la grippe.

Prenez ce remède, en vente libre en pharmacie, dans les 12 à 48 heures après l’apparition des premiers symptômes. Prenez une dose toutes les 6 heures.

 

9. Essayez la N-acétylcystéine (NAC).

Essayez la N-acétylcystéine (NAC), une forme de cystéine, un acide aminé. Elle contribue à réduire et à fluidifier le mucus, tout en atténuant les symptômes de la grippe.

Prenez une dose de 600 mg deux fois par jour.

 

Apaisez votre mal de gorge.

10. Gargarisez-vous.

Si vote gorge est irritée, remplissez un verre de 250 ml d’eau tiède, ajoutez une cuillerée à café de sel, mélangez et gargarisez-vous.

Le sel apaisera la sensation douloureuse.

 

11. Faites un gargarisme traditionnel contre le mal de gorge.

Le gargarisme traditionnel contre le mal de gorge est idéal, parce qu’il crée un environnement acide hostile aux bactéries et aux virus.

Voici la recette : un peu de jus de citron frais dans un verre d’eau chaude.

 

Consommez du bouillon.

12. Consommez du consommé au poulet de grand-mère.

Le bouillon au poulet est le remède naturel par excellence. Il offre plus que du réconfort puisqu’il contribue à diminuer la formation de mucus. Il est naturellement meilleur lorsqu’il est fait maison.

Des études récentes ont révélé que ce consommé au poulet contribuait à prévenir le déclenchement de l’inflammation et la congestion des voies aériennes supérieures par les globules blancs.

Pour soigner rhume et grippe, ayez en permanence un consommé au poulet sur le feu. Le breuvage chaud et nutritif décongestionne, tandis que les ingrédients comme l’ail et l’oignon offrent des propriétés légèrement antivirales.

Pour donner un coup de fouet supplémentaire, émincez quelques gousses d’ail et ajoutez-les à la soupe en fin de cuisson.

 

Voici la recette du consommé au poulet de grand-mère :

Pour dix personnes :

•  1 poulet entier découpé en huit morceaux

•  1 kg de carottes en rondelles

• 1 kg d’oignons

•  4 gousses d’ail pressées

• 2 piments forts

•  Sel, poivre, persil et aneth.

Mettez les morceaux de poulet dans une grande casserole, couvrez d’eau et portez à ébullition. Réduisez ensuite le feu et laissez mijoter en écumant si besoin. Ajoutez les carottes coupées en rondelles et les oignons, puis laissez cuire 2 à 3 heures, en rajoutant de l’eau au fur et à mesure. Pressez l’ail, ajoutez-le, puis assaisonnez à votre goût avec du sel, du poivre, du persil et de l’aneth.

Si vous souhaitez préparer une soupe plus épaisse, retirez une louche ou deux de légumes, réduisez-les en purée, puis remettez-les à mijoter dans la soupe.

 

13. Ajoutez de l’ail frais au bouillon.

Ajoutez de l’ail frais haché au consommé. Les pharaons égyptiens utilisaient l’ail pour combattre les infections. Et les pouvoirs thérapeutiques de l’ail sont légendaires.

Parmi ses composés actifs figurent l’allicine et l’alliine, dont les études in vitro (en éprouvette) ont montré qu’ils éliminaient rapidement certains agents infectieux.

L’ail stimulerait aussi la libération de lymphocytes K, qui font partie de l’arsenal du système immunitaire.

 

Évitez de vous déshydrater.

14. Pendant un rhume ou une grippe, veillez à bien vous hydrater.

Pendant un rhume ou une grippe, veillez à bien vous hydrater. Buvez beaucoup d’eau pour préserver l’humidité des muqueuses et des yeux. Et quand je dis « beaucoup », c’est 2 litres d’eau par jour au moins.

Les liquides contribuent aussi à réduire le mucus et à faciliter son expulsion.

 

15. Gardez la pièce humidifiée et bien ventilée.

Pour que le mucus ne s’épaississe pas, essayez de dormir ou de travailler dans une pièce humidifiée et bien ventilée.

Contre l’air sec, placez des bols d’eau près des radiateurs (en hiver). Ou achetez un humidificateur.

Autre solution : ouvrez le couvercle d’une bouilloire électrique et laissez l’eau bouillir et remplir la pièce de vapeur.

 

Un remède peu discret.

16. Inhalez l’arôme d’une petite gousse d’ail.

L’ail frais est un antiseptique naturel qui combat les virus. Si vous vous en sentez le courage, placez une petite gousse d’ail dans votre bouche et inhalez-en l’arôme dans la gorge et les poumons. Si la sensation devient trop forte à mesure que la gousse d’ail ramollit, mâchez vite l’ail et avalez-le avec de l’eau.

 

17. Prenez de l’ail sous forme de gélules.

Vous pouvez aussi absorber des compléments d’ail sous fore de gélules. La quantité conseillée est de 400 à 600 mg d’extrait quatre fois par jour, à prendre au moment des repas ou avec quelque chose à manger.

Choisissez des compléments indiquant le taux d’allicine, l’objectif étant d’obtenir 6 à 10 mg d’allicine par jour.

Si vous souffrez d’indigestion, de gaz ou de diarrhée, essayez des gélules gastro-résistantes (entérosolubles), qui ont habituellement moins d’effets secondaires.

 

Tempête sur le virus.

18. Servez-vous d’un sèche-cheveux.

On peut couper court à un rhume avec un… sèche-cheveux ! Si hors de propos que cela paraisse, l’inhalation d’air chaud peut contribuer à éliminer les virus des voies respiratoires supérieures.

Une étude menée en Grande-Bretagne a montré que les personnes qui respiraient de l’air chauffé avaient moitié moins de symptômes que celles qui respiraient de l’air à température ambiante.

Réglez votre sèche-cheveux sur température basse – c’est-à-dire tiède, et non chaude – tenez-le à bout de bras et inhalez l’air par le nez le plus longtemps possibles – au moins 2 à 3 minutes.

 

Dégagez la congestion.

19. Mangez un peu de racine de gingembre ou de raifort frais.

Râpez un peu de racine de gingembre ou de raifort frais et absorbez-en une petite quantité. Vous pouvez aussi acheter du raifort en bocal – une demi-cuillerée à café par prise suffit largement.

Pour éviter les maux de ventre,  essayez ces remèdes après le repas.

 

20. Buvez une tasse d’infusion au gingembre.

Buvez une tasse d’infusion au gingembre. Achetez-la en sachet. Ou préparez vous-même une tisane au gingembre. Voici la recette express : faites infuser 10 g de racine dans 10 cl d’eau bouillante.

Pour simplifier, ajoutez une demi-cuillerée à café de racine de gingembre râpée à de l’eau bouillante. Eh voilà !

Cette plante a des propriétés anti-inflammatoires, qui aident à diminuer la congestion et l’encombrement des bronches.

Mais ce n’est pas tout. La racine de gingembre contient des gingerols, composés qui suppriment naturellement la toux.

 

21. Utilisez un peu de Tabasco, de piment en poudre ou de wasabi.

Assaisonnez vos bouillons et soupes d’une petite quantité de Tabasco, de piment en poudre ou de wasabi – le condiment épicé qui accompagne les sushis. Tous ces assaisonnements ont un effet décongestionnant. Ce qui vous aidera à respirer plus librement.

 

22. Portez des chaussettes mouillées au lit.

Portez des chaussettes mouillées lorsque vous dormez.

Difficile à croire, n’est-ce pas ?

Et pourtant : cette méthode surprenante aiderait à soulager la fièvre et à dégager les voies respiratoires.

En effet, le sang a tendance à stagner dans les voies respiratoires encombrées. En créant artificiellement une zone froide, comme les pieds, on l’attire vers le bas du corps. Ce qui augmente la circulation sanguine.

Voici l’astuce : commencez par réchauffer vos pieds dans de l’eau chaude. Puis imbibez une paire de chaussettes en coton fin d’eau froide. Essorez-les et mettez-les juste avant de vous coucher, sans oublier d’enfiler une paire de chaussettes en laine sèche par-dessus. Ou une bonne paire de chaussettes épaisses.

Au matin, les chaussettes mouillées doivent être tièdes et sèches. Et vous, vous devez vous sentir mieux.

Seule condition pour essayer de remède maison : une pièce bien chauffée. Parce que, entre nous, il ne serait pas du tout agréable de dormir les pieds mouillés dans une chambre trop froide.

Attention, évitez d’appliquer ce conseil en cas de forte fièvre : le refroidissement par les pieds serait alors plus inconfortable et gênant qu’efficace.

 

23. Prenez un bain de pieds à la moutarde.

Prenez un bain de pieds à la moutarde. Dans une bassine, ajoutez une cuillerée à soupe de poudre de moutarde par litre d’eau chaude. La moutarde attire le sang aux pieds. Ce qui contribue à soulager la congestion.

 

24. Faites un cataplasme à la moutarde.

Testez ce remède de grand-mère contre la congestion de poitrine : le cataplasme à la moutarde. Voici comment faire.

•  Réduisez 3 cuillerées à soupe de graines de moutarde en poudre – ou utilisez 50 g de poudre de moutarde. Ajoutez 150 g de farine ou de poudre fine d’avoine moulue. Puis juste assez d’eau pour obtenir une pâte. 

•  Recouvrez votre poitrine d’une fine couche de vaseline pour protéger la peau. Puis tartinez-vous de pâte à la moutarde.

L’arôme piquant débloque les sinus encombrés. Et la chaleur améliore la circulation sanguine tout en soulageant la congestion.

Attention, ne gardez pas le cataplasme plus de 15 minutes, sous peine de vous brûler la peau.

 

Nettoyez vos voies nasales.

25. Inhalez des vapeurs chaudes.

Remplissez un grand bol d’eau bouillante. Et penchez-vous au-dessus en vous enveloppant la tête d’une serviette de manière à créer une tente à vapeur. Inspirez par le nez et expirez par la bouche. Faites-le pendant 5 à 10 minutes.

N’approchez pas trop le visage de l’eau. Ainsi, vous éviterez de vous ébouillanter. Ou d’inhaler des vapeurs trop chaudes.

Placez un bol sur une surface stable, comme un bureau, la table de la cuisine ou du salon.

Attention, ne tentez pas cette expérience dans votre lit. 

 

26. Incorporez des huiles essentielles dans votre tente à vapeur.

Vous voulez rendre vos inhalations encore plus efficaces ?

Ajoutez quelques gouttes d’huile de thym ou d’huile d’eucalyptus à l’eau bouillante.

Gardez les yeux fermés pendant que vous respirez. En effet, l’association de l’huile essentielle et de la vapeur peut se révéler irritante pour les yeux.

 

27. Inhalez de l’huile essentielle d’eucalyptus.

Voici la technique les plus simple et rapide : versez quelques gouttes d’huile d’eucalyptus sur un mouchoir. Lorsque vous vous sentez congestionné, placez-le contre le nez et inhalez.

 

Réchauffez votre cou raide.

28. Placez une serviette chaude autour des épaules et du cou.

La grippe peut provoquer une sensation de raideur dans le cou. Pour vous soulager, voici le remède.

Trempez une serviette dans de l’eau très chaude. Essorez-la. Puis placez-la autour des épaules et du cou avant de vous allonger. Et veillez à ce qu’elle ne soit pas brûlante avant de la placer sur vous.

Autre technique : trempez une serviette dans l’eau, et essorez-la. Puis placez-la dans un contenant et réchauffez-la au micro-ondes pendant 60 secondes.

Prévoyez une serviette-éponge sur le lit, histoire de ne pas le mouiller. Et, pour faire durer la chaleur, entourez la serviette mouillée d’une serviette sèche. 

 

Mieux vaut prévenir que guérir.

29. Prenez de l’échinacée.

Pendant la saison froide, prenez 200 mg d’échinacée jusqu’à trois fois par jour.

Alternez toutes les trois semaines avec d’autres plantes qui stimulent le système immunitaire. Comme l’astragale, l’hydrastis et le lapacho. Pour un traitement de fond de ce genre, auparavant demandez conseil à un phytothérapeute.

 

30. Lavez-vous les mains de manière fréquente.

Lavez-vous souvent les mains, surtout après être allé dans des toilettes publiques. Ou si vous côtoyez des personnes grippées. Cette mesure n’est pas inutile. Loin de là. 

En 1998, pour une étude, des chercheurs ont demandé à 40 000 recrues de la marine de se laver les mains cinq fois par jour. Ils ont constaté une diminution de 45 % de la fréquence des affections respiratoires.

 

31. Ne touchez pas votre visage sans vous être lavé les mains.

Ne touchez pas votre visage sans vous être lavé les mains. Prévoyez un petit flacon de gel nettoyant sans eau à emporter lorsque vous n’avez pas accès à un lavabo.

 

32. Prévenez rhume et grippe en disant : « Bonjour de loin ! »

Cela peut paraître impoli, mais évitez de serrer la main de quelqu’un qui a un rhume. Dites par exemple : « Bonjour de loin ! 🙂 »

Et si c’est vous qui avez un rhume, alors renoncez à serrer la main de qui que ce soit. « Ce que tu ne souhaites pas pour toi, ne l’étends pas aux autres. » – Confucius

 

33. Utilisez un humidificateur à vapeur froide.

En hiver, utilisez un humidificateur à vapeur froide pour compenser l’effet du chauffage central et la sécheresse d’air.

 

34. Gardez une attitude positive et détendue toute l’année.

Faites tout ce qui est en votre pouvoir pour vous relaxer quotidiennement. Et ce toute l’année – surtout pendant la saison froide, quand le soleil se fait un peu plus discret.

Pourquoi ? De nombreuses études montrent que le stress accroît le risque de tomber malade.

Alors, pratiquez régulièrement des exercices de relaxation.

Ou alors, vous pouvez faire encore mieux que des exercices de relaxation : commencez par télécharger mon rapport secret. Une fois que c’est fait, lisez-le depuis le début. Lorsque vous arriverez à la règle de base n° 9, vous découvrirez un moyen puissant pour réduire le stress.

 

35. Assurez-vous de dormir comme il faut.

Important : bien dormir est une des 10 règles de base pour en finir avec la graisse sur vos abdominaux.

Lisez bien, car c’est le plus important des 35 remèdes maison contre rhume et grippe : prenez assez de repos la nuit.

Pourquoi ? Parce que souvent, nous attrapons froid lorsque nous sommes très fatigués. Les scientifiques ont montré qu’un manque de sommeil même minime réduisait considérablement la force de résistance aux virus.

Selon une étude, le nombre de certaines cellules immunitaires actives contre les infections virales chute de 30 % en une seule nuit chez les personnes qui dorment légèrement moins que d’habitude.

C’est pourquoi, si vous désirez réduire au maximum la possibilité de tomber malade, faites ce qui suit :

Dormez 8 heures chaque nuit. Ni plus ni moins.

 

Faites régulièrement l’amour.

Parce que faire l’amour est bon pour la santé.

Pour échapper aux rhumes et à la grippe, faites l’amour au moins une fois par semaine.

Une étude a révélé que les hommes et les femmes qui avaient des rapports sexuels fréquents présentaient souvent des niveaux supérieurs d’immunoglobulines A, des molécules du système immunitaire qui jouent un rôle important dans la protection des muqueuses contre les microbes.

Pour gagner contre rhume et grippe, faites l’amour régulièrement.

 

Le froid aurait peu d’incidence sur le rhume.

Le froid aurait peu d’incidence sur le rhume, ou du moins en conditions de laboratoire.

Lors d’une étude rapportée par The New England Journal of Medicine, deux groupes de personnes ont été exposés à des virus responsables du rhume classique. 

•  Le premier fut placé dans une pièce froide à 5°C.

•  Le second dans une pièce chauffée à 30°C.

Résultat : Les deux groupes tombèrent malades dans des proportions quasi identiques.

 

Lorsque vous vous mouchez…

Lorsque vous vous mouchez, faites-le en douceur. 

Sinon, vous risquez de créer une pression inversée susceptible de renvoyer les virus ou bactéries dans vos sinus.

Pour éviter ça, mouchez-vous une narine à la fois.

 

Ce qu’il faut éviter :

Certains médicaments contre le rhume contiennent un antihistaminique, qui fonctionne très bien contre les rhinites allergiques, mais n’agit pas contre la congestion provoquée par les rhumes.

En réalité, les antihistaminiques peuvent épaissir le mucus, le rendant plus difficile à expulser par le nez ou la bouche.

Si vous êtes très encombré, choisissez un décongestionnant simple. L’otrivine et l’éphédrine – qui se présentent sous la forme de sprays pour le nez – sont efficaces, mais ne doivent pas êtres utilisés plus de 3 jours. Pourquoi ? Une surexposition pourrait entraîner un effet de rebond qui accentuerait la sensation de congestion.

 

Faites-vous vacciner si besoin.

Les autorités sanitaires encouragent la vaccination contre la grippe au sein de certaines catégories de population.

•  Chez les personnes âgées de plus de 65 ans.

•  Et, quel que soit l’âge, chez celles qui sont fragilisées par une affection chronique – maladie cardiaque, rénale ou pulmonaire, comme l’asthme, la bronchite ou l’emphysème, le diabète, la dépression immunitaire de causes variées.

En général, le vaccin est disponible dans les pharmacies à partir du mois d’octobre. Faites-vous vacciner le plus tôt possible : son action se déclenche au bout de plusieurs semaines. Et il est important de se protéger avant que la saison de la grippe ne démarre.

Par ailleurs, ce vaccin doit être renouvelé chaque année, car les virus en cause sont généralement différents.

 

Rhume et grippe, voici les compléments recommandés :

Les compléments que je m’apprête à vous présenter ci-dessous permettent à l’organisme de mieux se défendre contre rhume et grippe. Mais ils n’en suppriment pas les symptômes.

C’est pourquoi vous n’aurez pas forcément l’impression d’une amélioration immédiate. Mais votre guérison sera bel et bien plus rapide.

En commençant le traitement très tôt, on peut parfois enrayer le développement de la maladie. Donc, prenez les compléments suivants dès l’apparition des premiers symptômes. Et, plus important encore, continuez d’en prendre jusqu’à la guérison – sauf indication contraire.

Contrairement à la croyance populaire, la vitamine C ne prévient pas le rhume. Mais elle peut en réduire la durée. Ou en limiter les symptômes.

L’échinacée stimule la réponse immunitaire contre le virus.

Les comprimés de zinc contribuent aussi à guérir le rhume… peut-être en détruisant le virus lui-même.

Quelques gouttes d’eucalyptus dans de l’eau chaude font un excellent décongestionnant.

Une infusion de fleurs de sureau constitue aussi un bon remède antigrippal, qui renforce le système respiratoire.

Une infusion de fleurs de tilleul ou d’achillée millefeuille favorise l’élimination des toxines.

Si vous êtes victime d’infections bactériennes à répétition, comme la sinusite ou la bronchite, à la suite d’un rhume ou d’une grippe, prenez aussi de l’ail dès les premiers symptômes : cette plante est réputée pour ses propriétés antiseptiques intestinales et anti-infectieuses générales.

Pour le traitement – et non la prévention – des rhumes et grippes, vous donnerez un coup de pouce à votre système immunitaire en associant l’échinacée au millepertuis microdosé.

 

Vitamine C.

Dose : 200 mg 5 fois par jour, au cours des repas, jusqu’à l’amélioration des symptômes.

À savoir : vous pouvez prendre de la vitamine C naturelle sous forme d’acérola.

 

Échinacée.

Dose : 200 mg d’extrait 3 fois par jour.

À savoir : en traitement préventif, prenez 200 mg par jour pendant 3 semaines.

Les infusions d’achillée, de menthe poivrée et de fleurs de sureau soulagent les symptômes de la grippe. Voici comment préparer cette infusion :

Mélangez ces plantes en quantités égales. Versez 20 cl d’eau bouillante sur 10 g de ce mélange et laissez infuser 10 minutes. Filtrez et buvez 3 fois par jour.

 

Zinc.

Dose : 1 pastille à 15 mg 3 fois par jour – ou selon les indications de la notice.

Attention : ne pas prolonger le traitement au-delà de 5 jours.

Lorsque vous achetez des comprimés de zinc, étudiez-en bien la composition : seuls l’ascorbate, le gluconate et le glycinate de zinc semblent faire effet contre le rhume.

Évitez les produits contenant du sorbitol, du mannitol ou de l’acide citrique, qui inhibent l’action du zinc une fois combinés à la salive. 

 

Ail.

Dose : 400 à 600 mg d’extrait 4 fois par jour, au cours des repas.

À savoir : extrait titré à 1 % d’alliine.

 

Millepertuis microdosé.

Dose : 1 comprimé à 0,1 mg d’extrait 2 fois par jour.

À savoir : extrait titré à 0,3 % d’hypéricine.

Note : vérifiez que ces compléments ne vous sont pas déjà apportés par un autre complément nutritionnel.

 

Que faire de plus ?

Contre rhume et grippe, voici quelques astuces simples :

•  Lavez-vous souvent les mains pour limiter les risques de contamination.

•  En hiver, utilisez un humidificateur d’air.

•  Faites-vous éventuellement vacciner contre la grippe. Enfin, si vous l’attrapez chaque année. Sachez que l’immunisation demande 6 à 8 semaines. Il faut donc y penser dès l’automne, avant la saison de la grippe. Les virus étant différents tous les ans, vous devrez renouveler le vaccin chaque année.

•  Fréquenter ses amis constitue, semble-t-il, une excellente prévention contre le rhume. Une étude portant sur 276 femmes et hommes a montré que ceux qui avaient le plus de relations sociales attrapaient beaucoup moins de rhumes… même lorsque les chercheurs déposaient un virus dans leurs narines ! 

Pour lutter contre rhume et grippe, vous venez de découvrir les meilleurs remèdes maison. 

 

Devez-vous appeler le médecin ?

Les rhumes disparaissent d’eux-mêmes grâce au sommeil et aux remèdes maison. Il en est de même pour les grippes bénignes. Rhume et grippe sont souvent sans gravité.

Pour les cas plus graves, des soins médicaux peuvent se révéler nécessaires.

 

Consultez votre médecin si :

•  Vous avez une température supérieure à 38°C pendant plus de 3 jours. Ou si elle atteint 39,5°C, voire plus.

•  Vous avez mal  la gorge et plus de 38°C pendant 24 h.

•  Vous avez une respiration sifflante ou difficile.

•  Vous ressentez une douleur importante dans les poumons, la poitrine, la gorge ou l’oreille.

•  Vous expectorez de grandes quantités de mucosités, surtout si elles sont sanguinolentes ou présentent une teinte verdâtre, jaune sombre ou brunes : il peut s’agir d’une infection bactérienne des sinus ou des poumons.

Chez les enfants, la fièvre peut entraîner une déshydratation rapide : il est important de leur donner souvent à boire et de consulter un médecin en cas d’inquiétude.

Attention, si vous suivez un traitement médical, consultez votre médecin avant de pendre des compléments.

Eh voilà ! Je suis convaincu que cet article vous a vraiment bien aidé. S’il vous a plu, inutile de le partager. Enfin, faites comme vous voulez.

Sur ce, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un corps en superforme. Prenez soin de vous et à bientôt !

 

P.S. Si vous désirez découvrir les 10 règles de base pour en finir avec la graisse sur vos abdominaux, alors cliquez sur ce lien et obtenez gratuitement le rapport secret.

Rhume et Grippe : Comment Les Traiter Avec 35 Remèdes Maison
Étiqueté avec :                

Kerim Yilmaz

La plupart des hommes et des femmes n’arrivant pas à perdre leur graisse, j’ai mis au point un procédé, appelé CorpsFiit, pour les aider à s'exercer dur, s'exercer intelligemment et y prendre du plaisir chaque semaine tout en étant fier de leur beauté afin de devenir un athlète super bien taillé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.