Acné - Comment Traiter L'Acné Avec 14 Solutions Maison – Article santé par CorpsFiitAlors que tous les scientifiques sont parvenus à dresser la carte du génome humain, aucun traitement à ce jour ne permet d’éviter l’apparition de l’acné.

Bien sûr, ces éruptions disgracieuses sont bénignes. Le problème ? Elles peuvent avoir un retentissement important sur le moral, surtout à l’adolescence.

Eh oui, l’acné, généralement associée à la dure période de l’adolescence, peut apparaître à n’importe quel âge. En fait, 8 % des personnes qui sont épargnées pendant leur jeunesse en souffrent à l’âge adulte.

À côté des produits en vente libre en pharmacie – efficaces dès l’apparition des boutons d’acné –, il existe des moyens naturels et simples d’atténuer l’inflammation et d’accélérer la cicatrisation.

 

Symptômes de l’acné :

•  Boutons rouges et durs. Ou lésions purulentes.

•  Peau rouge et enflammée avec des boutons emplis de liquide ou des petits kystes.

L’acné se développe lorsque la peau produit trop de sébum – substance graisseuse sécrétée par les glandes sébacées. Le sébum s’accumule et finit par obstruer les pores de la peau en formant des comédons (points blancs ou points noirs) et des boutons rouges en cas d’inflammation. Les localisations les plus courantes sont le visage, le cou, le dos et la poitrine.

Dans une forme plus sévère, des kystes douloureux ou des boules indolores apparaissent sous la peau.

La production de sébum augmente sous l’effet de variations hormonales, ce qui explique les poussées d’acné à la puberté.

Des médicaments et produits de maquillage peuvent provoquer ou aggraver l’acné, tout comme l’exposition au soleil et le stress. Fort heureusement, vous allez maintenant découvrir divers moyens pour traiter les poussées

 

Éradiquez le bouton le plus vite possible.

1. Appliquez une pommade, une lotion ou un gel à base de peroxyde de benzoyle.

Dès les premiers symptômes, appliquez une pommade, une lotion ou un gel à base de peroxyde de benzoyle (en vente libre en pharmacie). Cette substance accélère le renouvellement des cellules : les cellules mortes sèchent et tombent, ce qui permet de dégager les pores obstrués.

Le peroxyde de benzoyle a aussi un effet antibactérien. Achetez de préférence un produit concentré à moins de 2,5 % et, à la première utilisation, faites un essai sur une petite zone de peau pour vérifier l’absence de réaction de type eczéma de contact.

 

2. Appliquez des lotions ou crèmes à base d’acide salicylique.

Si les produits à base de peroxyde de benzoyle s’avèrent trop irritants, vous pouvez les remplacer par des lotions ou crèmes à base d’acide salicylique (le principe actif de l’aspirine). L’effet exfoliant est le même, mais il est plus doux. Une concentration de 2 % est déjà assez efficace.

 

3. Appliquez de l’acide glycolique.

Les acides alpha-hydroxylés (AHA), comme l’acide glycolique, entraînent une exfoliation des couches supérieures de la peau : ils accélèrent l’élimination des cellules mortes, ce qui nettoie les pores obstrués.

Appliquez quotidiennement une pommade, une lotion ou un gel contenant de l’acide glycolique.

 

4. Appliquez un morceau de glaçon.

Dès l’apparition d’un bouton, appliquez sur la zone enflammée un glaçon enveloppé dans un film plastique.

Faites-le au moins deux fois par jour (matin et soir). Au mieux, toutes les heures, pendant 2-3 minutes chaque fois. Le froid atténue l’inflammation et la rougeur, même si la peau rougit juste après l’application.

 

Voici d’autres traitements de l’acné.

5. Appliquez de l’huile essentielle d’arbre à thé.

Appliquez deux ou trois fois par jour une goutte d’huile essentielle d’arbre à théMelaleuca alternifolia– dosée à 5 ou 15 %. Cela permettra de limiter l’infection et d’accélérer la cicatrisation des boutons.

L’efficacité de cette plante originaire d’Australie semble équivalente à celle du peroxyde de benzoyle dans les acnés légères, mais son effet est plus long à se manifester.

En effet, une solution de 5 % d’arbre à thé est aussi efficace, et plus douce, dans les cas peu graves, pour dessécher les boutons qu’une solution de peroxyde de benzoyle dosée de la même façon.

Au préalable, faites un test sur une petite zone de la peau, comme l’intérieur du poignet, pour vérifier l’absence de réaction.

 

6. Prenez des gélules de bardane.

La bardane – la racine surtout – a des propriétés antibactériennes qui peuvent être utiles en cas d’acné. La poudre de racine se vend sous forme de gélule renfermant 1 à 2 g de bardane.

Prenez deux ou trois gélules par jour avant les repas avec un verre d’eau.

 

7. Prenez des gouttes de teinture mère de gattilier.

Le gattilier semble efficace en cas de poussée d’acné prémenstruelle – se manifestant dans les quelques jours qui précèdent les règles.

Prenez chaque jour 20 à 40 gouttes de teinture mère mélangées à un verre d’eau pendant la durée du trouble. N’augmentez pas les doses. Sachez qu’il faut attendre deux ou trois cycles menstruels pour constater une amélioration.

Cette plante est vendue sans prescription médicale mais, en raison de la spécificité de son action – elle influe sur les hormones sexuelles féminines –, il est préférable de demander l’avis de son médecin ou d’un phytothérapeute avant d’en prendre.

 

8. Passez un coton imprégné de vinaigre ou de jus de citron sur les boutons.

Passez un coton imprégné de vinaigre ou de jus de citron sur les boutons. L’acidité peut provoquer des picotements, mais elle facilite le nettoyage des pores de la peau.

 

9. Testez le miel épicé.

Parmi les remèdes populaires qui semblent donner de bons résultats, essayez le miel épicé

Voici la recette : mélangez une cuillerée à café de noix de muscade en poudre et une cuillerée à café de miel. Et appliquez cette pâte sur les boutons. Laissez poser 20 minutes, puis rincez.

Le miel possède des propriétés antiseptiques qui pourraient accélérer la cicatrisation.

 

10. Appliquez des masques à base d’argile.

Les masques à base d’argile (blanche ou verte), à appliquer une ou deux fois par semaine, absorbent les impuretés de la peau et l’excès de sébum. On les trouve tout prêts dans le commerce. Mais on peut aussi les préparer soi-même. Comment ? En mélangeant de l’argile en poudre et de l’eau.

Faites-vous un masque à l’argile et laissez agir une vingtaine de minutes. Puis rincez à l’eau tiède.

Souvenez-vous : les masques à l’argile absorbent l’excès de sébum, à l’origine des boutons d’acné.

 

11. Appliquez un gel d’aloe vera sur les boutons.

Appliquez un gel d’aloe vera sur les boutons. Cette plante, qui a un effet antiseptique sur la peau sans l’assécher, pourrait favoriser la cicatrisation cutanée.

Attention, les produits à base d’aloe vera sont contre-indiqués chez les femmes enceintes et chez les personnes allergiques aux plantes de la famille des liliacées (ail et oignon, par exemple).

 

Nettoyez la peau sans la décaper.

12. L’acné n’est pas due à un défaut d’hygiène.

L’acné n’est pas due à un défaut d’hygiène : vous n’éviterez pas les problèmes de pores bouchés en lavant votre peau très souvent. Au contraire, vous risquez de stimuler les glandes sébacées, qui, en réaction, produiront encore plus de sébum.

Évitez les produits exfoliants à grosses billes.

Préférez les disques en coton jetables.

Renoncez aux gants de toilette, qui sont souvent des nids à bactéries – à condition que vous les laviez très souvent. Les mains sont suffisamment efficaces en matière de nettoyage de la peau.  

 

13. Nettoyez votre peau matin et soir.

Nettoyez votre peau matin et soir avec un savon surgras ou un nettoyant doux sans savon (pain dermatologique).

Et pensez à appliquer une crème hydratante le matin.

 

14. Nettoyez la grille de votre rasoir électrique.

Nettoyez la grille de votre rasoir électrique avec un produit désinfectant. Cela évitera toute prolifération bactérienne.

 

Faut-il presser les boutons d’acné ?

Presser un comédon pour le vider risque d’avoir un résultat contraire à l’effet attendu : un nouveau bouton apparaît, plus volumineux, parfois enflammé, parfois kystique (boule sous la peau).

En plus, la lésion occasionnée par ce geste met souvent très longtemps à cicatriser et disparaître.

Si vous ne pouvez pas vous empêcher de tripoter vos comédons, prenez au moins quelques précautions.

 

Pour les points rouges :

Ne touchez pas aux boutons rouges.

 

Pour les points blancs :

Nettoyez la zone à traiter puis stérilisez la pointe d’une aiguille en la chauffant quelques secondes sur une flamme ou en la désinfectant avec un produit approprié. Percez ensuite doucement la surface du bouton. Nettoyez-le avec une solution d’eau oxygénée à 20 volumes.

Ne pressez surtout pas le bouton, vous risqueriez de plus l’infecter.

 

Pour les points noirs :

Utilisez un tire-comédon – vendu en pharmacie et parapharmacie. Avant de procéder à l’extraction, commencez par dilater les pores de la peau. Pour cela, soit vous :

•  Appliquez une compresse d’eau chaude sur la zone à traiter pendant une dizaine de minutes (en renouvelant l’eau pour qu’elle reste bien chaude) ;

•  Vous mettez au-dessus d’un bol d’eau bouillante, avec une serviette sur la tête.

Puis pincez les boutons avec un mouchoir en papier.

Attention, les ongles peuvent blesser la peau.

 

Compléments recommandés pour l’acné :

Les compléments recommandés ci-dessous sont presque toujours bénéfiques. Et on peut les combiner sans danger. Leur effet ne se fait en général sentir qu’au bout de 3 à 4 semaines. Tous peuvent être pris sur une longue période, en même temps que des médicaments classiques spécifiques.

La vitamine B6 peut être utile dans les cas d’acné aggravée par les règles ou la ménopause. 

Les vitamines C et E ainsi que le sélénium ont un effet bénéfique sur le système immunitaire et ralentissent la prolifération de la bactérie qui provoque l’acné.

Pris avec l’une de ces vitamines ou  avec toutes, le zinc renforce les défenses immunitaires, lutte contre l’inflammation et contribue à la régulation du système hormonal. Autrement dit, associés à des vitamines, les comprimés de zinc sont particulièrement efficaces contre l’acné.

Une absorption prolongée de zinc interférant avec l’assimilation du cuivre, prenez ces deux éléments en même temps en leur associant des acides gras essentiels oméga-3, l’huile de poisson, par exemple.

Attention, les acides gras oméga-6 (présents dans la margarine, les huiles végétales ainsi que dans de nombreux aliments industriels) étant souvent prédominants dans l’alimentation, il convient de maintenir un bon équilibre entre les acides gras oméga-3 et les acides gras oméga-6, afin de réduire efficacement l’inflammation.

 

Vitamine B6 :

Dose : 2 mg chaque matin.

Attention : une consommation prolongée de plus de 200 mg par jour risque d’affecter le système nerveux.

 

Vitamines C :

Dose : 50 mg 2 fois par jour au cours des repas.

À savoir : vous pouvez prendre de la vitamine C naturelle sous forme d’acérola.

 

Vitamines E :

Dose : 10 mg par jour.

À savoir : il est préférable de prendre de la vitamine E sous forme naturelle (germe de blé, fruits oléagineux…)

 

Sélénium :

Dose : 50 µg par jour.

À savoir : toxique à haute dose.

 

Zinc :

Dose : 15 mg par jour.

À savoir : accompagnez les doses de 15 mg par jour de 1 mg de cuivre.

Une étude médicale a montré que des patients ayant pris 30 mg de zinc par jour pendant 2 mois avaient moins de boutons que d’autres à qui l’on avait donné un placebo.

Lors d’une étude similaire, on a constaté que les effets du zinc étaient les mêmes que ceux de la tétracycline, un antibiotique. Mais les dermatologues ne sont pas beaucoup à prescrire cet oligoélément. Pourquoi ? Car aucune autre recherche n’a confirmé ces résultats.

Note : vérifiez que ces compléments ne vous sont pas déjà apportés par un autre complément nutritionnel.

 

Que faire de plus ?

•  Lavez-vous tous les jours avec de l’eau et du savon surgras enrichi en glycérine ou en huile d’amande douce.

•  Nourrissez-vous d’une manière équilibrée.

•  Choisissez des produits de beauté anti-comédons ou non gras.

 

Devez-vous appeler le médecin ?

Ne vous inquiétez pas si vous avez occasionnellement un bouton.

En revanche, si les traitements locaux en vente libre n’ont pas d’effet après 3 mois ou que vous souffrez d’une éruption de boutons enflammés (rouges et purulents) ou de kystes douloureux, consultez un dermatologue.

N’hésitez pas non plus à voir un médecin si votre peau est rouge et irritée en permanence, même sans boutons. Il peut s’agir des premiers symptômes de l’acné rosacée, une dermatose caractérisée par des rougeurs, des boutons et une dilatation des vaisseaux.

 

Consultez le médecin…

•  Au bout de trois mois, si l’acné persiste malgré vos soins.

•  Si l’état de votre peau s’aggrave : pustules purulentes, inflammation rouge ou violette, kystes ou nodules durs sous la peau.

•  Si votre peau est constamment rouge ou enflammée, même en l’absence de boutons.

Attention, si vous suivez un traitement médical, consultez votre médecin avant de pendre des compléments.

Eh voilà ! Je suis convaincu que cet article vous a vraiment bien aidé. S’il vous a plu, inutile de le partager. Enfin, faites comme vous voulez.

Sur ce, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un corps en superforme. Prenez soin de vous et à bientôt !

 

P.S. Si vous désirez découvrir les 10 règles de base pour en finir avec la graisse sur vos abdominaux, alors cliquez sur ce lien et obtenez gratuitement le rapport secret.

Acné : Comment La Traiter Avec 14 Remèdes Maison

Kerim Yilmaz

La plupart des sportifs ne sachant pas réduire uniquement leur graisse, j’ai mis au point un procédé, appelé CorpsFiit, pour les aider à équilibrer leurs repas, à créer de courts entraînements efficaces et renforcer leurs muscles afin de leur faire gagner du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.