Rétention D'eau - Comment La Traiter Avec 14 Remèdes Maison - CorpsFiitL‘œdème est une rétention d’eau anormale de liquide dans les tissus de l’organisme, qui est l’origine d’une augmentation de poids et de gonflements – des jambes surtout.

Des diurétiques peuvent être recommandés pour stimuler la sécrétion urinaire et évacuer l’excès de liquide. Mais ces médicaments favorisent en même temps l’élimination de minéraux importants, qui permettent, par exemple, au cœur de battre normalement.

Dans la plupart des cas, des mesures simples – suivre un régime alimentaire équilibré, boire des infusions de plantes spécifiques ou faire du sport de façon régulière – suffisent pour limiter l’accumulation d’eau dans les tissus.

 

Qu’est-ce qui ne va pas ?

Rétention d’eau, symptômes :

La rétention d’eau, ou œdème, résulte d’une élévation de la pression dans le système lymphatique. Les liquides censés s’écouler via les vaisseaux lymphatiques refluent alors dans les cellules et les espaces intercellulaires.

Une station assise ou debout prolongée, ainsi qu’une insuffisance veineuse ou des varices peuvent entraîner un gonflement des jambes en fin de journée. 

Si l’œdème est permanent, le médecin devra rechercher une maladie du cœur ou du foie. Un gonflement matinal est plutôt lié à une maladie rénale. Le syndrome prémenstruel est à l’origine d’une rétention périodique.

 

Combattez l’eau par l’eau !

1. Buvez davantage d’eau.

Je sais que ça peut paraître surprenant, mais le fait de boire davantage d’eau peut aider à résoudre les problèmes de rétention d’eau.

Lorsque vous êtes régulièrement déshydraté, votre organisme a tendance à stocker davantage d’eau à chaque fois qu’il en a l’occasion. Afin de faire face le moment venu.

En buvant plus, vous urinez aussi davantage. Ce qui permettra d’éliminer le sel, facteur important de rétention d’eau.

Mon conseil : chaque matin, donnez-vous comme objectif de boire 2 litres d’eau dans la journée.

 

Surveillez votre équilibre sodium-potassium.

2. Réduisez votre consommation de sel.

Si vous mangez trop salé, alors diminuez votre consommation de sel. Environ la moitié du sel que vous absorbez vient de celui ajouté dans les préparations industrielles. Exemples : apéritifs, soupes, sauces, conserves salées, etc.

Privilégiez les aliments frais à cuisiner soi-même. Et, pour les aliments transformés, essayez, dans la mesure du possible, de choisir des produits étiquetés « pauvre en sel » ou « pauvre en sodium ».

Évitez :

– Charcuterie ;

– Fromages salés ;

– Aliments fumés ;

– Fruits de mer ;

– Aliments frits.

Achetez du pain sans sel.

Méfiez-vous des produits sucrés – biscuits, céréales du petit-déjeuner. Pourquoi ? Parce qu’eux aussi renferment du sel. 

 

3. Augmentez vos apports en potassium.

Vous avez intérêt à augmenter vos apports en potassium. Ce minéral n’a pas d’effet proprement diurétique. Mais le rapport sodium/potassium joue un rôle décisif dans le maintien de l’équilibre hydrique de votre organisme.

On constate souvent que les apports sont trop élevés en sodium et trop faibles en potassium. Ce qui perturbe l’équilibre hydrique de l’organisme.

 Voici des aliments riches en potassium :

– Les fruits et les légumes – surtout la banane, l’avocat, la pomme de terre et l’orange.

Mais ce n’est pas tout. On en trouve aussi en grande quantité dans :

– La viande,

– La volaille,

– Le lait et les laitages,

– Les céréales complètes.

 

Chassez l’eau par les voies naturelles.

4. Buvez des infusions de pissenlit.

Buvez chaque jour 2 à 4 tasses d’infusion de pissenlit. La feuille de pissenlit est un diurétique naturel qui permet aux reins d’expulser plus d’eau. En plus, cette plante est riche en potassium.

C’est pourquoi je vous conseille chaudement d’acheter des feuilles séchées de pissenlit. Vous en trouverez dans un magasin de produits diététiques.

Mettez une cuillerée à café et demie de feuilles séchées dans 1 litre d’eau et portez à ébullition. Laissez frémir 15 minutes, puis retirez du feu (ou de la plaque de cuisson électrique). Filtrez et laissez tiédir un peu. 

 

5. Testez l’infusion d’ortie.

Essayez l’infusion d’ortie. Car l’ortie est réputée pour ses bienfaits diurétiques.

Mettez une bonne cuillerée à café de racine pulvérisée dans l’équivalent d’une tasse d’eau. Portez à ébullition et laissez bouillir 1 minute. Puis retirez du feu et laissez infuser pendant 10 minutes. Buvez une tasse quatre fois par jour.

 

6. Essayez l’infusion de maïs doux.

Le maïs doux est légèrement diurétique. Peut-être en raison de sa teneur élevée en potassium.

Mettez une cuillerée à café de grains de maïs doux séchés – en vente dans les magasins de produits diététiques – dans de l’eau froide. Portez à ébullition et laissez bouillir pendant 2 à 3 minutes. Puis retirez du feu et filtrez. Buvez une tasse plusieurs fois par jour.

 

7. Mangez du céleri, mais pas que.

Mangez du céleri, de la pastèque, des asperges, ainsi que du concombre. Parce que ces aliments renferment des substances diurétiques.

 

8. Mangez du curcuma.

Selon une étude chinoise, le curcuma – ingrédient de base de la poudre de curry – pourrait limiter la rétention d’eau. Servez-vous-en abondamment lorsque vous faites la cuisine.

 

Testé…

Le persil est un remède traditionnel contre la rétention d’eau.

 

… Et avéré

On sait que le persil possède des propriétés légèrement diurétiques. Voici la recette pour une tisane de persil :  jetez deux cuillerées à café de feuilles séchées dans une tasse d’eau bouillante et laissez infuser 10 minutes. Vous pouvez boire jusqu’à trois tasses par jour.

 

Luttez contre les gonflements prémenstruels.

9. Prenez de la vitamine B6.

Vous avez des problèmes de rétention d’eau juste avant les règles ? Alors prenez de la vitamine B6 à cette période et pendant la durée des règles. Prenez 25 à 50 mg par jour. 

Cette vitamine a des propriétés diurétiques : elle augmente la sécrétion urinaire, réduisant ainsi la quantité d’eau retenue dans les tissus.

Cessez le traitement si vous ressentez des picotements dans les doigts ou les orteils.

Vous pouvez aussi prendre cette vitamine sous forme de complexe vitaminique B, et non seule.

Augmentez aussi vos apports en vitamine B6 en mangeant plus de poisson. Plus de volaille. De pois chiches. D’avocat. Et de banane.

 

Limitez le gonflement.

10. Faites régulièrement du sport.

Si vous souhaitez éviter l’œdème des jambes – conséquence fréquente de la rétention d’eau –, alors faites régulièrement de l’exercice.

En fin de journée, les jambes, et surtout les chevilles, ont tendance à gonfler. Et le fait de pratiquer une activité qui sollicite les muscles des mollets permet de chasser le liquide hors des jambes via les veines.

Si vous avez de la rétention d’eau dans les jambes, il y a fort à parier que ni vous marchez ni vous courez régulièrement.

Pour commencer, efforcez-vous de faire chaque jour, ou presque, 20 à 30 minutes de marche rapide.

Toute autre discipline qui actionne la pompe musculaire des mollets – vélo, jogging ou, mieux, sprint (accélération sur une courte distance) – est efficace.

 

11. Enfilez des bas de contention.

Comment réduire le gonflement des jambes, pensez-vous. Eh bien, tout simplement en enfilant des bas de contention dès le réveil.

Ces bas, plus qu’ajustés, empêchent le liquide de s’accumuler dans les tissus.

Autre solution : vous pouvez maintenir vos jambes avec une bande élastique. Pour l’enrouler, commencez par les chevilles et remontez vers les genoux.

 

12. Massez-vous délicatement.

Pour chasser le liquide du bas de vos jambes, massez-vous délicatement. Comment ? En procédant toujours des chevilles vers les genoux, dans le sens de la circulation veineuse.

 

13. Surélevez vos jambes.

Vous avez les jambes et les pieds enflés lorsque vous rentrez du travail ? Alors allongez-vous sur votre canapé, pieds plus hauts que le cœur pour améliorer la circulation sanguine. Restez dans cette position pendant 1 à 2 heures – si possible chaque jour.

Souvenez-vous de ceci : la position jambes en hauteur améliore la circulation veineuse, du bas du corps vers le cœur.

 

14. Évitez la chaleur.

Faites ce que vous pouvez pour éviter la chaleur. Chacun sait que les jambes gonflent plus en été qu’en hiver. De la même façon, le chauffage au sol est très mauvais de ce point de vue.

 

Devez-vous appeler le médecin ?

Si, pour cause de problèmes de rétention d’eau, votre abdomen ou vos jambes restent gonflés pendant plus de 1 semaine, voyez votre médecin.

Il faut aussi consulter si le gonflement est très important. Dans ce cas, lorsque vous appuyez sur la peau avec un doigt, la peau garde momentanément l’empreinte de la pression.

Si la rétention d’eau est due à une insuffisance cardiaque ou à toute autre maladie grave, vous êtes tenu à un suivi médical strict.

Si cet article vous a plu, alors vous pouvez faire de nombreux heureux en le partageant.

Bien amicalement vôtre.


P.S. Vous pouvez télécharger gratuitement une version PDF de Comment N’Être Plus Jamais Fatigué. Mais vous devez agir vite. Demain, il sera trop tard. Vous penserez à autre chose, et l’occasion sera perdue. Téléchargez donc votre Guide Ultime Antifatigue aujourd’hui même. C’est une opportunité à un avenir débordant d’enthousiasme. Le sésame de toutes les réussites.

Rétention D’eau : Comment La Traiter Avec 14 Remèdes Maison
Étiqueté avec :    

Kerim Yilmaz

La plupart des sportifs ne sachant pas réduire leur graisse superflue sans se fatiguer pour rien, j’ai mis au point un procédé, appelé CorpsFiit, pour les aider à rehausser leur hygiène de vie, à équilibrer leurs repas et faire du sport intelligemment chaque semaine afin de développer leur forme et leur assurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.