Mal de tête - Comment Traiter Le Mal de Crâne Avec 17 Remèdes Maison (contre la migraine)Un mal de tête occasionnel est tout à fait classique. En général, le stress, la fatigue ou l’épuisement sont des facteurs qui déclenchent des céphalées de tension (selon l’appellation médicale).

Presque tout le monde souffre de maux de tête occasionnels. Et, dans de rares cas, de vraies migraines.

Pour soulager la douleur, les antalgiques standards sont généralement efficaces. Comme l’aspirine, le paracétamol ou l’ibuprofène. Mais pour des crises légères ou modérées, ils ne sont qu’une solution parmi plein d’autres.

Pour prévenir le mal de tête, heureusement il existe des remèdes maison. Ces solutions peuvent s’avérer tout aussi efficaces – et même plus – que nombre de médicaments classiques.

Et le meilleur, c’est que ces remèdes sont généralement dépourvus d’effets secondaires ou de risque d’accoutumance.

 

Symptômes du mal de tête :

 Il existe différents types de mal de tête.

•  Les céphalées de tension sont souvent liées à des contractions musculaires dans la nuque reflétant un état de stress et de tension psychique. Elles se caractérisent pas des élancements sourds et réguliers, plutôt des deux côtés de la tête.

•  La migraine est une vraie maladie, qui survient par crises souvent violentes, accompagnées d’autres signes. Comme des nausées, des difficultés à supporter la lumière (photophobie), des difficultés à supporter le bruit (phonophobie).

•  Les céphalées symptomatiques sont des maux de tête qui témoignent d’une maladie ou d’un trouble plus ou moins graves – allant de la méningite à la sinusite.

 

Le chaud et le froid.

1. Appliquez une compresse chaude sur le front ou la nuque.

Pour soulager un mal de tête classique (céphalée de tension), appliquez une compresse chaude sur le front ou la nuque. La chaleur détend les muscles.

 

2. Faites un bain de pieds dans de l’eau chaude.

Difficile à croire, n’est-ce pas ?

Pourtant, un bain de pieds dans de l’eau chaude permet bel et bien de soulager le mal de tête ! 

Comment ? En drainant le sang vers les pieds, la chaleur diminue la pression imposée aux vaisseaux sanguins du cerveau.

La douleur est intense ? Alors ajoutez un peu de moutarde à l’eau du bain de pieds.

 

3. Appliquez une compresse froide sur le front.

Vous pouvez compléter le bain de pieds chaud par l’application d’une compresse froide sur le front. Ou remplacer le bain de pieds chaud par la compresse froide sur le front.

Utilisez un bandeau réfrigérant : glissez quelques glaçons dans un gant de toilette. Ou enveloppez un sachet de petit pois congelés dans un torchon.

Le froid resserre les vaisseaux sanguins qui, en se rétractant, cessent de comprimer les nerfs sensibles. 

Le mal de tête vient parfois d’une tension au niveau de la nuque : dans ce cas, appliquez une autre compresse froide sur les muscles de la base du crâne.

 

4. Plongez vos mains dans de l’eau glacée.

Plongez vos mains dans de l’eau glacée aussi longtemps que possible en ouvrant et en refermant vos poings. Ce traitement marche selon le même principe que les glaçons sur le front : le froid resserre les vaisseaux sanguins dilatés.

 

Une cure de caféine.

5. Dégustez un café fort.

Faites-vous couler un bon café fort. Autrement dit, un café expresso. 

En limitant la dilatation des vaisseaux sanguins, la caféine contribue à soulager le mal de tête.

D’ailleurs, certains antalgiques très puissants – surtout antimigraineux – renferment de la caféine.

Mais attention, la caféine peut avoir l’effet inverse et déclencher un mal de tête chez certaines personnes. À chacun de bien connaître ce qui peut soulager, ou, au contraire, aggraver la douleur.

 

Serre-tête.

6. Nouez un bandeau autour de votre front.

Nouez un bandeau, un foulard ou une cravate autour de votre front. Puis serrez de sorte à sentir la pression sur tout le pourtour du crâne.

En réduisant l’afflux de sang au cerveau, vous soulagez la douleur provoquée par la dilatation des vaisseaux.

 

Menthe et lavande pour apaiser la douleur.

7. Massez-vous le front et les temps avec de l’essence de lavande.

Certaines huiles essentielles, surtout la lavande, permettent d’atténuer les tensions et de soulager les douleurs. 

Massez-vous doucement le front et les tempes avec de l’essence de lavande. Puis étendez-vous en humant son parfum relaxant.

Installez-vous de préférence dans une pièce sombre, fraîche et calme.

Plus vous restez longtemps allongé à respirer tranquillement ces fragrances apaisantes, plus le soulagement sera sensible.

 

8. Massez-vous le front et les temps avec de l’essence de menthe.

Complétez ou remplacez l’essence de lavande par de l’essence de menthe

Dans un premier temps, l’odeur de la menthe stimule les nerfs à l’origine du mal de tête. Puis le menthol agit et atténue la douleur.

 

9. Respirez à plein poumon de l’essence de lavande et de menthe.

Si vous possédez un vaporisateur de phyto-inhalation, versez 7 gouttes d’huile essentielle de lavande et 3 gouttes d’huile essentielle de menthe. Puis respirez à pleins poumons.

Sinon, vous pouvez aussi essayer cette méthode : versez quelques gouttes d’essence de lavande sur un mouchoir et inhalez profondément à plusieurs reprises.

 

10. Appliquez deux sachets humides de thé à la menthe sur le front et les paupières.

Mouillez et essorez deux sachets de thé à la menthe. Puis appliquez-les sur le front et les paupières closes pendant 5 minutes.

 

Des potions qui soulagent.

11. Buvez une boisson au gingembre.

Le gingembre possède des vertus anti-inflammatoires. Et il est depuis longtemps considéré comme un remède efficace contre les céphalées.

Voici la recette d’une boisson rapide contre le mal de tête : versez une demi-cuillerée à café de gingembre broyé dans un verre d’eau. Mélangez, et buvez.

Ou faites une infusion de gingembre  : versez une tasse d’eau chaude sur une demi-cuillerée à café de gingembre broyé. Laissez infuser au moins 5 minutes. Puis buvez.

Vous pouvez aussi verser une tasse d’eau chaude sur une cuillerée à café de gingembre fraîchement broyé. Laissez refroidir. Et dégustez !

Le gingembre est aussi efficace contre les migraines. Peut-être parce qu’il agit sur les prostaglandines. Ce sont des hormones impliquées dans les inflammations.

En plus de soigner le mal de tête, cette plante calme les nausées ! Et les nausées accompagnent souvent les migraines.

 

12. Buvez une tisane au romarin.

Essayez la tisane au romarin. Pourquoi ? Elle empêcherait l’aggravation du mal de tête.

Versez une tasse d’eau bouillante sur une cuillerée à café de romarin séché. Laissez infuser 10 minutes. Puis filtrez avant de boire.

 

13. Buvez un thé noir aux clous de girofle.

Un thé noir fort additionné de quelques clous de girofle pilés pourrait soulager le mal de tête. Sans doute parce que le thé contient de la caféine et que le clou de girofle possède des vertus anti-inflammatoires.

Jetez une 5 ou 6 clous de girofle dans votre thé noir et laissez infuser 5-10 minutes avant de boire.

 

14. Hydratez-vous.

Buvez beaucoup d’eau. Et voyez si votre état s’améliore. Pourquoi ? Parce que la déshydratation est parfois à l’origine du mal de tête.

 

Mieux vaut prévenir que guérir.

15. Évitez de crisper pas les mâchoires et de grincer pas des dents.

Vous avez tendance à crisper les mâchoires ou à grincer des dents ?

Prenez les mesures qui s’imposent pour y remédier. Vous devrez peut-être porter une gouttière protège-dents la nuit.

 

16. Mangez à intervalles réguliers.

Mangez à intervalles réguliers. Autrement dit, mangez en temps et en heure. Pas seulement lorsque vous avez mal à la tête, mais tout le temps.

Pourquoi ? Parce qu’une chute de la glycémie peut être à l’origine d’un mal de tête. Par exemple, après être resté trop longtemps sans manger.

 

17. Faites une trentaine de minutes d’exercice au moins tous les trois jours.

Consacrez AU MOINS 30 minutes tous les 3 jours à la marche. Ou à toute autre forme d’exercice physique. 

Parce que l’activité physique est un excellent antistress. Alors, avant d’aller plus loin, téléchargez vite mon rapport secret : vous découvrirez une étude formidable sur un des meilleurs antistress au monde.

 

La migraine : un mal de tête douloureux et souvent unilatéral.

La migraine se caractérise par des crises de douleur intense. La douleur est souvent unilatérale, soit d’un seul côté de la tête. Et les crises peuvent durer de 4 à 72 heures. 

Hélas, cette douleur intense est souvent accompagnée de vomissements, de nausées et d’une intolérance à la lumière.

Juste avant ou pendant la crise, certains migraineux présentent différents troubles neurologiques appelés aura. Autrement dit, l’aura est un ensemble de symptômes qui annoncent le début d’une crise. Ils peuvent être visuels, auditifs, sensitifs, moteurs, etc.

Cette maladie, en partie héréditaire, est dite neurovasculaire. Car elle résulte de modifications des nerfs (surtout les nerfs trijumeaux) et des vaisseaux (artères cérébrales).

Selon les personnes, les facteurs déclenchants sont très divers :

•  Aliment ou additif,

•  Nervosité,

•  Variation hormonale du cycle menstruel,

•  Manque de caféine,

•  Changement climatique,

•  Luminosité excessive,

•  Odeurs particulières…

Les femmes sont plus sujettes aux migraines que les hommes. 

Et voici donc quelques conseils pour éviter les crises de mal de tête.

 

1. Tentez d’identifier ce qui provoque la migraine.

Tentez d’identifier et d’éliminer les facteurs qui provoquent chez vous des migraines.

 

2. Évitez les aliments riches en tyramine.

Essayez d’éviter certains aliments riches en tyramine, et voyez ce que ça donne. La tyramine est une substance dérivée de la tyrosine, un acide aminé. 

Peut-être que vous devriez essayer d’éviter les viandes fumées, séchées, salées. Comme le saucisson, le salami ou les saucisses. 

 

3. Prenez de l’extrait de camomille allemande.

La camomille allemande – grande camomille ou matricaire – réduit l’intensité et la fréquence des migraines.

Prenez chaque matin 250 mg d’extrait de camomille, dosé à au moins 0,4 % de parthénolide. Il faut parfois attendre plusieurs mois avant que ce traitement atteigne sa capacité préventive maximale.

Quant aux feuilles fraîches de camomille, elles aussi sont efficaces. Mais il faut les consommer avec du pain, sinon elles peuvent provoquer des aphtes.

 

4. Prenez des acides gras oméga-3.

L’huile de poisson est sans aucun doute la plus puissante en matière d’oméga-3. Sinon, il y a l’huile de graines de lin.

Les acides gras oméga-3 abaissent la pression artérielle en neutralisant la production de prostaglandines, de leucotriènes et de thromboxanes. Ces sont des substances qui ont pour effet de rétrécir les vaisseaux sanguins.

Sachez que la prostaglandine est une hormone impliquée dans les inflammations. Grâce aux oméga-3, vous êtes facilement sauvé.

Prenez chaque jour une ou deux cuillerées à soupe d’huile de graines de lin. Incorporez-en à votre sauce de salade, par exemple. Et conservez le flacon au réfrigérateur, à l’abri de la lumière et de la chaleur.

Encore mieux, prenez idéalement 5 g d’huile de poisson chaque jour. Je prends 4, parfois 5, parfois 6 gélules d’oméga-3 par jour. 

Vous pouvez aussi manger du poisson riche en acides gras oméga-3. Comme le saumon, la sardine, le thon… Ce sera forcément efficace contre la migraine. Car, en modifiant les rapports entre les corps gras, ces acides réduisent les risques de spasmes des vaisseaux sanguins liés aux maux de tête.

 

5. Prenez de la vitamine B2.

La riboflavine, ou vitamine B2, pourrait réduire la fréquence des migraines. La dose maximale recommandée s’élève à 40 mg par jour. Et ce même si la quantité administrée lors des études est nettement plus forte – 400 mg par jour –, et sans effets secondaires constatés.

En effet, des chercheurs belges ont constaté quelque chose chez les sujets qui souffraient de migraine de façon chronique. 400 mg de riboflavine réduisaient d’un tiers la fréquence des migraines. Mais hélas ni leur sévérité ni leur durée.

Cette vitamine soulagerait ceux qui connaissent jusqu’à quatre migraines par mois.

 

6. Le magnésium aurait une action préventive.

Le magnésium aurait une action préventive. Au cours de plusieurs études, des migraineux ont pris 200 mg de magnésium par jour. Résultat ? Ils ont fait état d’une diminution très sensible de leurs symptômes.

Prenez simultanément du calcium, environ 500 mg par jour pour ce dosage de magnésium. Car le déséquilibre entre les deux minéraux risque d’atténuer les effets bénéfiques. Ne prenez pas ces deux compléments en même temps : attendez au moins 3 heures entre les deux prises.

 

7. Prenez du gingembre dès les signes avant-coureurs de la migraine.

Dès les signes avant-coureurs de la migraine, prenez 1 à 2 g de gingembre fraîchement broyé. Ou croquez 1 cm de racine fraîche de gingembre.

Des chercheurs danois ont montré que le gingembre contribuait à prévenir la migraine en bloquant les prostaglandines.

 

Que faire de plus ?

•  Tentez d’identifier et d’éliminer les facteurs qui provoquent chez vous maux de tête ou migraines.

•  Essayez de faire le nécessaire pour vous détendre – au lieu de stresser pour rien.

•  Buvez au moins 2 litres d’eau par jour. Cela fait environ 8 verres d’eau.

•  Faites de l’exercice physique régulièrement.

• Respirez profondément. Cela augmente la quantité d’oxygène fournie au cerveau.

•  Naturellement, vous devriez manger 5 portions de fruits et de légumes chaque jour. Ça tombe vraiment bien, parce que je conseille de faire cinq repas ( trois repas et deux collations) par jour. Il suffira d’y penser à chaque repas.

 

Devez-vous appeler le médecin ?

Un mal de tête occasionnel est généralement bénin.

En revanche, des douleurs intenses, subites, inhabituelles ou prolongées ne sont pas bénignes. Ils peuvent être le signe d’un problème plus ou moins grave.

 

Consultez immédiatement un médecin si :

•  Vous souffrez d’une forte céphalée assortie de troubles de la vision.

•  Vous éprouvez des difficultés à mouvoir une partie du corps.

•  Vous avez de la fièvre, la nuque raide, des difficultés d’élocution.

•  Vous vous sentez confus – surtout si vous avez reçu un choc à la tête.

•  Vous souffrez de maux de tête au moins 3 fois par semaine.

•  Vous prenez des antalgiques tous les jours, ou presque.

Attention, la prise fréquente d’antalgiques (aspirine, paracétamol, ibuprofène) peut provoquer des céphalées de rebond. Ce qui veut dire qu’elles apparaissent dès que le médicament cesse d’agir. En abusant de l’aspirine ou d’autres analgésiques en vente libre, on risque d’altérer la capacité naturelle de l’organisme à lutter contre la douleur.

Alors essayez de limiter le recours à ces médicaments. Et pour vous aider à rompre ce cercle vicieux, consultez votre médecin.

Attention, si vous suivez un traitement médical, consultez votre médecin avant de pendre des compléments.

Eh voilà ! Je suis convaincu que cet article vous a vraiment bien aidé. S’il vous a plu, inutile de le partager. Enfin, faites comme vous voulez.

Sur ce, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un corps en superforme. Prenez soin de vous et à bientôt !

 

P.S. Si vous désirez découvrir les 10 règles de base pour en finir avec la graisse sur vos abdominaux, alors cliquez sur ce lien et obtenez gratuitement le rapport secret.

Mal de tête : Comment Traiter Le Mal de Crâne Avec 17 Remèdes Maison

Kerim Yilmaz

La plupart des hommes et des femmes n’arrivant pas à perdre leur graisse, j’ai mis au point un procédé, appelé CorpsFiit, pour les aider à bien dormir, à manger sans privation et faire des entraînements courts et efficaces chaque semaine afin d’améliorer leur silhouette.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.