Thé - Un Remède Miracle Sous-Évalué - CorpsFiitBoisson chaude la plus consommée au monde, le thé contient en moyenne deux fois moins de caféine que le café : il désaltère et donne du tonus sans trop énerver.

Sa dégustation n’est pas seulement une habitude raffinée, c’est en quelque sorte une hygiène de vie.

Des chercheurs ont en effet découvert que la consommation régulière de thé pouvait être associée à un moindre risque de maladies cardio-vasculaires, de cancer et, curieusement, de carie dentaire.

Au début des années 1990, des scientifiques constatèrent que les femmes japonaises qui pratiquaient l’art du chanoyu, cérémonie traditionnelle du thé, avaient un taux de mortalité inférieur à celui des autres femmes. Ils étudièrent la composition du thé, et découvrirent son extraordinaire richesse en substances antioxydantes appelées polyphénols.

Les antioxydants sont des substances qui neutralisent l’action des radicaux libres, molécules d’oxygène nocives qui endommagent les cellules et accroissent le risque de maladies graves, cancers en particulier.

Précision : ne confondez pas les infusions de plantes comme la camomille avec le véritable thé, issu du théier, ou Camellia sinensis.

Le thé vert, très bu dans les pays asiatiques, est simplement préparé à partir de feuilles étuvées et séchées de cet arbrisseau.

Le thé classique que nous buvons chez nous, appelé thé noir, subit un processus de fermentation. Cela lui donne un arôme plus fort et une couleur plus sombre.


Boire du thé peut-il prévenir le cancer ?

Les bienfaits antioxydants du thé sont bien connus. C’est déjà une super bonne chose.

Mais les résultats des études effectuées sur l’homme se sont avérés contradictoires.

Certaines études épidémiologiques menées sur des buveurs et des non-buveurs de thé tendent à prouver que sa consommation prévient le cancer, tandis que d’autres études ne révèlent aucune différence.

Des chercheurs chinois ont montré que la consommation régulière de thé vert pouvait réduire significativement le risque de cancers de l’estomac et de l’œsophage.

Mais une étude menée aux Pays-Bas n’a mis en évidence aucun lien entre la consommation de ce thé et la protection contre le cancer.

Comme le processus de transformation réduit les quantités d’antioxydants présents dans le thé noir, il est quand même probable que le thé vert soit plus efficace. Même si les deux ont des effets protecteurs.

Le thé vert est riche en catéchines, des antioxydants – 100 fois plus actifs que la vitamine C – qui semblent protéger l’ADN cellulaire contre les altérations conduisant au cancer. Le thé noir en contient aussi. Mais en beaucoup plus faible quantité.

Lors d’études menées sur le cancer de la peau, des animaux de laboratoire ayant reçu du thé vert ont développé dix fois moins de tumeurs que ceux qui buvaient de l’eau.

Pour la prévention des mélanomes, le thé vert semble aussi efficace lorsqu’il est ingéré que lorsqu’il est appliqué sur la peau. De nombreux fabricants de cosmétiques ajoutent d’ailleurs du thé vert à leurs produits de soin. Parce que son action antioxydante pourrait freiner l’apparition des rides et limiter certains autres problèmes cutanés.

Le US National Cancer Institute – Institut américain de recherche sur le cancer – mène actuellement des recherches sur les propriétés préventives du thé vert en matière de cancer de la peau.

Une étude tente de mettre en évidence les effets protecteurs de suppléments de thé vert contre les dommages cutanés provoqués par le soleil.

Une autre étude s’intéresse à l’usage externe du thé vert, en application locale, pour réduire les modifications cutanées précancéreuses.

Ces études portent essentiellement sur l’action préventive du thé vert.

Mais certains éléments suggèrent que cette plante pourrait aussi jouer un rôle en cas de cancer établi.

Les catéchines du thé vert neutralisent la production d’urokinase, une enzyme dont les cellules cancéreuses ont besoin pour se développer.

Le thé semble aussi stimuler le processus de mort cellulaire programmée, ou apoptose, dans les cellules cancéreuses.

Dans une étude de 7 ans portant sur des patientes atteintes de cancer du sein, les femmes qui buvaient cinq tasses de thé vert par jour étaient moins susceptibles de voir leur cancer se diffuser aux ganglions lymphatiques que les femmes qui en buvaient moins.


Obtenez les bienfaits cardio-vasculaires.

Les polyphénols du thé sont des antioxydants puissants. Ils jouent un rôle protecteur dans toutes les régions du corps où les radicaux libres causent des dommages, surtout les artères.


Comment réduire les maladies cardiaques.

Les substances actives du thé aident à prévenir l’oxydation du cholestérol. Celle-ci se produit lorsque le cholestérol est bombardé par les radicaux libres, ce qui favorise son adhérence aux parois artérielles, et donc la survenue de complications cardiaques.

Des chercheurs néerlandais ont rapporté que les hommes qui consommaient le plus de flavonoïdes – dont les polyphénols du thé – avaient 58 % de risques en moins de décéder d’une maladie cardiaque que les autres. Dans cette étude, l’individu en meilleur santé buvait environ quatre tasses de thé par jour.


Comment minimiser le risque d’accident vasculaire cérébral.

Les femmes qui consomment régulièrement du thé semblent présenter un taux d’accidents vasculaires cérébraux plus faible que les autres. Probablement parce que les polyphénols réduisent les dommages causés aux fragiles vaisseaux sanguins du cerveau.


Découvrez les autres bienfaits du thé.

Vous allez avoir des dents plus solides.

Le thé contient une quantité modeste de fluor, substance qui renforce les dents et prévient les caries dentaires.

Et ce n’est pas tout. Les tanins et les polyphénols du thé neutralisent les bactéries qui endommagent les dents.

Certains éléments tendent aussi à montrer que le thé améliore la capacité de l’émail dentaire à résister aux attaques acides.


Utilisez le thé en usage externe pour soulager.

Les feuilles de thé contiennent des astringents qui contribuent à réduire l’inflammation. Un sachet de thé humidifié peut soulager les coups de soleil, tout comme les hémorroïdes et les aphtes – le thé étant alcalin, il neutralise les acides qui rongent les tissus exposés par un aphte.


Combien de tasses de thé faut-il boire par jour afin de profiter de tous ses bienfaits ?

Deux ou trois tasses de thé par jour devraient suffire pour profiter de ses effets bénéfiques. 

Les compléments à base de thé vert, vendus dans les magasins de produits diététiques, semblent aussi efficaces. La dose habituelle est de 250 à 400 mg par jour en une seule prise.


Vous pouvez maintenant utiliser le thé et aller mieux.

Indications :

– Démangeaison à l’aine

– Aphtes

– Coups de soleil

– Mal aux dents

– Diarrhée

– Fièvre

– Problèmes de gencives

– Hémorroïdes

– Pied d’athlète

– Pieds malodorants

– Maux de tête

Si cet article vous a plu, alors vous pouvez faire de nombreux heureux en le partageant.

Bien amicalement vôtre.


P.S. Vous pouvez télécharger gratuitement une version PDF de Comment N’Être Plus Jamais Fatigué. Mais vous devez agir vite. Demain, il sera trop tard. Vous penserez à autre chose, et l’occasion sera perdue. Téléchargez donc votre Guide Ultime Antifatigue aujourd’hui même. C’est une opportunité à un avenir débordant d’enthousiasme. Le sésame de toutes les réussites.

Thé : Un Remède Miracle Sous-Évalué
Étiqueté avec :                            

Kerim Yilmaz

La plupart des sportifs ne sachant pas réduire leur graisse à la façon d'un paresseux, j’ai mis au point un procédé, appelé CorpsFiit, pour les aider à créer de nouvelles habitudes de vie, à équilibrer leur repas et faire du sport intelligemment afin d’améliorer leur forme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.