Oméga-3, Huile de poisson, gélules d'huile de poisson, Acides Gras Oméga-3 - Un Remède Miracle À Ne Pas Sous-Estimer - CorpsFiitToutes les graisses ne sont pas mauvaises pour la santé. Certains lipides appelés acides gras oméga-3 sont même super bénéfiques et devraient être consommés en plus grande quantité.

Présents essentiellement dans le poisson, les oméga-3 sont un groupe de graisses polyinsaturées comprenant les acides eicosapentaénoïque (EPA) et les acides docosahexaénoïque (DHA). Ils jouent un rôle clé dans de nombreux processus organiques vitaux, comme la régulation de la pression artérielle et de la coagulation sanguine. Ou encore la réduction des inflammations.

Les scientifiques ont commencé à s’intéresser aux oméga-3 lorsqu’ils ont découvert une chose… surprenante. La voici.

Les Inuits (Esquimaux) présentaient nettement peu de maladies cardio-vasculaires, alors même que leur régime alimentaire est riche en graisses.

Maintenant, je sais ce que vous vous dites : quel type de graisse mangent-ils ? Eh bien ils obtiennent leur apport en graisse sous la forme d’huiles de poisson, de phoque et de baleine. Ces aliments sont riches en acides gras oméga-3. D’où l’intérêt des médecins pour ce type de graisses.


Vous allez réduire les risques de maladies cardio-vasculaires.

Les maladies cardio-vasculaires tuent plus de gens en France que toute autre maladie. Dans la plupart des cas, elles sont liées à la formation de caillots dans les artères qui entravent la circulation du sang et de l’oxygène en direction du cœur.

D’étude en étude, des chercheurs ont démontré qu’un régime riche en acide gras oméga-3 pouvait réduire les risques d’infarctus du myocarde et d’accident vasculaire cérébral.

Comment les oméga-3 exercent-ils leurs bienfaits ?

•  Ils abaissent la pression artérielle en neutralisant la production de prostaglandines, de leucotriènes et de thromboxanes – des substances qui ont pour effet de rétrécir les vaisseaux sanguins.

•  Ils diminuent l’entassement des plaquettes (les cellules impliquées dans la coagulation du sang) et limitent ainsi la formation de caillots.

•  Ils réduisent le taux de triglycérides, des graisses du sang, dont l’excès est un facteur de risque cardio-vasculaire.

•  Ils réduisent l’inflammation des artères, facteur de formation de la plaque d’athérome, et aideraient à réguler le rythme cardiaque.

Les oméga-3 jouent réellement un rôle important en matière de prévention.

Et ce n’est pas tout. Les études montrent qu’ils ont sans doute également des effets bénéfiques en cas d’antécédents de maladie cardiaque, pour éviter une rechute.

Consommés en grande quantité, ils permettent de prévenir la resténose – nouveau rétrécissement d’une artère à la suite d’une angioplastie (intervention chirurgicale destinée à dilater un vaisseau bouché).


Vous allez atténuer les douleurs osseuses et articulaires.

Les oméga-3 exercent une action anti-inflammatoire générale en neutralisant les effets de substances inflammatoires telles que les prostaglandines. Cette propriété est particulièrement utile contre les douleurs et raideurs articulaires provoquées par la polyarthrite rhumatoïde. En pratique, la prise de compléments à base d’huile de poisson permet souvent de réduire les doses d’aspirine ou d’autres antalgiques anti-inflammatoires pris contre ce type de trouble.

Ce qui est bon pour les articulations semble également l’être pour les os, surtout chez les femmes ménopausées qui souffrent d’ostéoporose.

Une étude a montré que la prise d’oméga-3 pendant 18 mois avait pour effet de densifier les os et de réduire le risque de fracture. N’est-ce pas magnifique ?

Attendez un peu. Vous pensiez que c’était fini ? Je vais vous donner d’autres bénéfices des oméga-3. Tenez, les voici.


Obtenez une multitude d’autres avantages.

•  Réduire les douleurs intestinales. Une étude de 1 an portant sur des personnes atteintes de la maladie de Crohn, une maladie inflammatoire de l’intestin, a montré que 69 % des patients ayant reçu des compléments à base d’huile de poisson ne présentaient plus de symptômes, contre 28 % pour ceux qui n’en prenaient pas.

•  Améliorer la santé psychique. Certains scientifiques pensent que l’incidence croissante de la dépression aux États-Unis serait en partie liée à la baisse de la consommation de poisson. Un taux insuffisant d’oméga-3 peut affaiblir les membranes cellulaires et réduire la production cérébrale de certains neurotransmetteurs.

•  Atténuer les symptômes du lupus. Cette grave maladie auto-immune semble assez régresser chez les sujets qui prennent des compléments à base d’huile de poisson. Probablement parce que les oméga-3 réduisent l’inflammation et contribuent à freiner l’« emballement » du système immunitaire.

•  Calmer les douleurs menstruelles. Ces douleurs sont moins fréquentes chez les femmes qui prennent des oméga-3. Probablement parce que ces compléments font diminuer le taux de prostaglandines, substances qui favorisent l’apparition des crampes abdominales.

•  Peut-être prévenir le cancer. Des résultats préliminaires suggèrent que les huiles de poisson contribueraient à prévenir les cancers du sein et du côlon.

 

Découvrez les sources alimentaires d’oméga-3.

Les aliments les plus riches en oméga-3 sont les poissons gras : saumon, maquereau, thon frais et sardines fraîches ou en conserve. Essayez d’en consommer AU MOINS deux fois par semaine. D’accord ?

Si vous n’aimez pas le poisson, prenez des gélules d’huile de poisson et privilégiez les autres sources d’oméga-3 : noix, graine de lin et de chia.

L’huile de graine de lin (qui ne se cuit pas) rancit rapidement et peut alors devenir toxique. Elle doit être conservée au réfrigérateur et consommée très vite après ouverture. Si vous en achetez, faites-le par petites quantités à la fois. Et assurez-vous que les contenants sont opaques.

Les graines de lin doivent être broyées ou moulues (pas trop finement). On peut les ajouter à des yaourts, des salades, etc. Conservez les restes quelques jours au réfrigérateur.


Apprenez-en plus sur l’huile de poisson.

Il est préférable de conserver les compléments au réfrigérateur, car les huiles de poisson sont fragiles et rancissent rapidement. À moins que vous ayez des gélules d’huile de poisson dans un contenant qui ne laisse pas entrer la lumière.

La dose de compléments recommandée est de 2 000 à 5 000 mg par jour. J’en prends habituellement 6 000 mg par jour – deux gélules le matin, deux le midi et deux le soir. Mais il est important d’adapter la posologie au cas par cas, en tenant compte du régime alimentaire et de l’objectif de la supplémentation (préventif ou thérapeutique). Bref, si vraiment vous avez besoin d’aide, un nutritionniste ou un médecin peuvent être de bon conseil.

Vous pouvez éviter les effets secondaires habituels (ballonnements et flatulences, diarrhée ou légère odeur corporelle de poisson) en divisant la dose en deux ou trois prises. À l’heure actuelle, je ne connais personne ayant eu de souci avec ça. Mais si vous constatez que vous ne tolérez pas bien un complément d’huile de poisson, essayez-en un autre : les effets secondaires peuvent varier selon les marques. Dieu merci, je n’ai jamais eu de problème avec l’huile de poisson.

Certains naturopathes conseillent de prendre des oméga-3 issus d’huiles de poisson en été et d’huile de foie de morue en hiver. Pourquoi ? Car cette dernière est riche en vitamine D. Et en été, nous synthétisons suffisamment de vitamine D en nous exposant au soleil. Mais attention : les femmes enceintes doivent éviter l’huile de foie de morue, car elle est riche en vitamine A, dont l’excès est toxique pour le fœtus.

L’excès d’huile de poisson peut altérer le processus de coagulation sanguine. Consultez un médecin au préalable si vous prenez un fluidifiant sanguin tel que l’aspirine ou si vous présentez un trouble de l’hémostase. Voyez aussi votre médecin si vous êtes diabétique, car la prise de gélules d’huile de poisson peut augmenter la glycémie. ATTENTION : CETTE HUILE EST PROSCRITE EN CAS D’ALLERGIE AU POISSON.

 

Vous pouvez maintenant utiliser les acides gras oméga-3 et aller mieux.

Indications :

– Angine de poitrine

– Arthrite et arthrose

– Asthme

– Excès de cholestérol

– Dépression

– Eczéma

– Goutte

– Hypertension artérielle

– Maladies inflammatoires de l’intestin

– Problèmes de mémoire

– Santé des ongles

– Palpitations

– Peau sèche

– Hypertrophie bénigne de la prostate

– Psoriasis

– Troubles des règles

– Rides

– Tendinite et bursite

– Urticaire

Si cet article vous a plu, alors vous pouvez faire de nombreux heureux en le partageant.

Bien amicalement vôtre.


P.S. Vous pouvez télécharger gratuitement une version PDF de Comment N’Être Plus Jamais Fatigué. Mais vous devez agir vite. Demain, il sera trop tard. Vous penserez à autre chose, et l’occasion sera perdue. Téléchargez donc votre Guide Ultime Antifatigue aujourd’hui même. C’est une opportunité à un avenir débordant d’enthousiasme. Le sésame de toutes les réussites.

Acides Gras Oméga-3 : Un Remède Miracle À Ne Pas Sous-Estimer

Kerim Yilmaz

La plupart des sportifs ne sachant pas réduire leur graisse à la façon d'un paresseux, j’ai mis au point un procédé, appelé CorpsFiit, pour les aider à créer de nouvelles habitudes de vie, à équilibrer leur repas et faire du sport intelligemment afin d’améliorer leur forme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.